Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il y a des moments où tout s’accorde parfaitement. Où il n’y a rien à ajouter, ni à retirer. La dernière proposition artistique de Chemical Brothers tombe juste, et excelle dans tous les domaines.

Que ce soit l’instrumentale en apesanteur du duo anglais, la voix de Beck, pleine de justesse et de subtilités. Et puis comment ne pas saluer la sublime prestation corporelle de la danseuse Sonoya Mizuno ? Légère, volatile, sensuelle. Une beauté sans artifice, qui révèle au fil de ses pas maîtrisés sa véritable nature, faisant de la machine un être sensible, sublimé par la réalisation tournoyante de Dom&Nic. Sans oublier les effets spéciaux très réussis de The Mill. Une mise en images qui illustre parfaitement l’un des plus beaux retours au calme de l’album Born in the Echoes. En bref, le clip de Wide Open est une petite tuerie :

Wide Open 03

Wide Open 01

Wide Open 02

Par Random Hero le

Plus de lecture