Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Le quatrième album de Metallica restera à jamais gravé dans l’histoire. Tout d’abord parce que c’est l’une des pièces les plus emblématiques du groupe, qui représente le trash métal dans toute sa splendeur. Ensuite parce que c’est l’un des plus gros succès critique et commercial de la formation, et enfin, parce que ça reste un putain d’album. Tout simplement.

Sorti en 88, le quatrième album du groupe s’est à ce jour vendu à plus de 19 millions d’exemplaires. Un score colossal, d’autant plus qu’il s’agit du premier album sorti après la mort du bassiste Cliff Burton, qui sera ensuite remplacé par Jason Newsted. On peut penser ce qu’on veut de ce disque, c’est bien lui qui contient l’un des plus grands monuments que le groupe n’ait jamais pondu : l’incroyable One, que l’on ne présente plus, et dont on ne se lassera probablement jamais. Une chanson qui sert à elle seule de prétexte pour canoniser cette galette de légende. Néanmoins, un détail a toujours intrigué les fans du groupe, et plus particulièrement ceux qui ont déjà touché à une basse : l’instrument y est pratiquement inaudible. 27 ans plus tard, il était donc grand temps que le voile soit levé sur ce détail assez dommageable.

Une triste histoire de mixage


C’est dans un entretien avec UltimateGuitar que Steve Thompson a craché le morceau : ce serait en réalité Lars Ulrich, le batteur du groupe qui aurait insisté pour réduire le volume de la basse pratiquement au minimum, de manière à mieux faire ressortir la batterie. Pire, le batteur aurait menacé de quitter le groupe, alors en pleine explosion. « Je veux que tu baisses le volume de la basse, jusqu’à ce que ce soit à peine audible ». Une exigence à laquelle Thompson s’est finalement laissé convaincre, malgré ses premières réticences. Des années plus tard, le producteur confesse que Lars avait complètement oublié cet épisode, surement noyé sous des années de tournées intenses, de coke et de controverses. Comble de l’ironie, le batteur lui-même a demandé à Thompson pourquoi on n’entendait pas la basse. « J’ai eu envie de l’assommer. C’était vraiment honteux, parce que c’est moi qui avais été insulté à cause du manque de basse toutes ces années ».

Metallica - NEWS07

Par Random Hero le

Plus de lecture