Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Un dixième anniversaire, ça se fête. Même lorsque la petite tête blonde est l’enfant terrible nommé Hellfest. Comme tous les ans depuis maintenant une décennie, la fin du mois de juin fera trembler les terres boueuses de la Loire-Atlantique, au son de la venue de quelques-uns des plus grands groupes de rock du globe. Petit tour d’horizon des 128 premiers noms annoncés. Et spoiler alert : il y a du très très lourd.

On s’y attendait déjà un peu, mais le line-up de cette édition est clairement là pour marquer le coup. La première affiche fait tourner la tête, entassant des noms de légendes les uns contre les autres en police 12. Slipknot, Korn, ZZ Top, Slash, Marilyn Manson, Faith No More et même Billy Fucking Idol (vous avez bien lu). Il y a bien là de quoi faire monter le rythme cardiaque de n’importe quel fan. Les générations s’entrechoquent, à tel point que l’on a parfois l’impression de voir un (gros) morceau de l’histoire du rock, plus que la programmation d’un festival. Se tenant les 19, 20 et 21 juin à Clisson, les préventes pour le pass 3 jours sont d’ores et déjà dispos pour la modique somme de 185 euros. Pour les places un jour, il faudra attendre la fin de la programmation, qui compte encore 30 groupes à dévoiler.

Korn, Slipknot, Marilyn Manson, Limp Bizkit & Faith No more


Voilà en tout cas un line-up qui risque bien de laisser un arrière-gout de nostalgie aux enfants des 90’s. On peut par exemple citer le retour de Korn, qui avait triomphé en 2013 après avoir dû annuler à deux reprises leur participation au festival. Même constat pour Marilyn Manson et Slipknot, qui auront tout deux un nouvel album à défendre. Le premier n’est autre que The Pale Emperor, qui sortira le 20 janvier prochain, et dont le premier extrait est une pure bombe tout en retenue. Quant à l’autre, il s’agit bien entendu de 5 The Gray Chapter, dont vous aurez le plaisir de retrouver notre chronique complète juste ici. Un très bon retour pour Slipknot, qui s’était pourtant fait caillasser en 2004 lors du Furyfest. Enfin comment ne pas parler du retour de Faith No More, qui mettra certainement des étoiles plein les yeux à pas mal de fans, réjouis à l’idée de voir le monstre de scène Mike Patton enflammer la campagne clissonnaise.

Slash, Motorhead, Alice Cooper, Scorpions & Billy Idol


En 2014, la prouesse avait bien sur été d’aligner sur une belle brochette Aerosmith, Iron Maiden et les Sabbath Noirs. Cette année encore, les vieux de la vielle risquent d’en avoir pour leur argent. En trois mots : ZZ Tops, Slash, et Motorhead, le fameux groupe qui avait fait saigner le cerveau d’un fan. On pourrait également citer Alice Cooper, les légendaires Scorpions ou encore la surprise du jour : la venue de Billy Idol, qui n’avait plus vu l’hexagone depuis 1873. On compte sur cette célèbre crinière blonde au faciès inimitable pour faire résonner des classiques tels que White Wedding, Dancing with Myself ou encore Rebel Yell. On aurait aussi pu citer dans un registre tout autre les très bons Cradle of Filth, Canibal Corpse, ou encore Rise Against (dont le dernier album était lui non plus loin d’être mauvais). On vous laisse avec l’intégralité de cette promotion de choc. Parce que ce n’est pas tous les jours que l’on a 10 ans :

Hellfest - NEWS01

Par Random Hero le

Plus de lecture