Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Aussi surréaliste que ça puisse paraître, de nouveaux albums de Tupac pourraient bientôt voir le jour. Plus de 20 ans après sa mort lors d’une tragique fusillade à Las Vegas, le légendaire rappeur semble ne pas avoir révélé tous ses secrets. Alors que le fils de Suge Knight affirme haut et fort que Pac est encore vivant (il se cacherait en Malaisie…), des inédits du MC devraient bientôt être lâchés dans la nature. Preuve que même des décennies après avoir quitté le monde des vivants, l’oeuvre de Tupac s’étoffe encore.

L’info nous vient d’une source de Blast, qui affirme que la descendance de Tupac serait actuellement en possession de matériel audio jamais utilisé du rappeur, tout droit sorti des bunkers de Death Row Records. Pourquoi maintenant ? Parce-que la succession du rappeur vient tout juste de régler ses démêlés judiciaires avec l’ancien label de Pac, Death Row Records. Toujours selon cette source, la famille serait d’attaque pour lâcher ces disques dans la nature « le plus vite possible ». Les bénéfices iraient directement à sa soeur, mais aussi à des charités soutenues à la fois par Tupac et sa mère Afeni Shakur, aujourd’hui décédée. On parle de minimum deux albums, voire trois, ce qui nous laisse sur une question essentielle : faut-il vraiment sortir cette musique au grand jour ? Si on ne peut que se réjouir de l’arrivée de matériel inédit de Tupac dans la nature, il faut aussi se dire que la discographie du rappeur franchirait le cap fatidique du sixième album posthume. Soit plus d’albums que Tupac n’avait sorti de son vivant. Des disques qui portent haut et fort son nom, bien que le rappeur n’ait logiquement plus aucun contrôle sur les instrus, ni sur ses textes qui se retrouvent coupés, collés, rafistolés lors de featurings imaginaires avec des rappeurs qui pour certains n’ont jamais rencontrés Tupac de son vivant. C’est une éternelle problématique avec les albums posthumes, que ce soit pour Pac, Biggie, Kurt Cobain ou n’importe quel autre artiste, pour lesquels on oscille toujours entre l’hommage et l’opportunisme. Ceci étant dit, personne n’ira nier qu’il y a du très bon dans les cinq derniers albums posthumes, comme R U Still Down ou Loyal to the Game, produit par Eminem. On se jettera quoiqu’il arrive sur ces inédits lorsqu’ils verront le jour. À moins que la famille ne change finalement d’avis.

Quoi qu’il en soit, on parle déjà du meurtre de Tupac dans notre analyse de la série Unsolved, à découvrir dans notre dernier numéro de S!CK (dont le sommaire est dispo au bout de ce lien). Pour ce que ça vaut, Unsolved offre de multiples points de vue sur l’enquête autour de la mort du rappeur, mais aussi des bribes de son existence, et tout particulièrement sa relation avec une autre légende partie trop tôt : Biggie Smalls.

Par Random Hero le

Plus de lecture