Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Certains appellent ça la grande époque. Celle où l’ode au je-m’en-foutisme le plus royal infectait les ondes mainstream. Une révolution culturelle battait son plein. C’était autant une question musicale que d’état d’esprit.

C’est d’autant plus flagrant que aujourd’hui, Makes No Difference de Sum 41 semble appartenir à une autre vie. C’est l’un des symboles d’une adolescence célébrée dans le plus grand des dénis. Il y a 16 ans, le single sortait en CD et en cassettes. Alors qu’ils s’apprêtent à sortir un sixième album plus tard dans l’année, ce sont les membres de Sum 41 eux-mêmes qui ont partagé cette date anniversaire sur Facebook, créant une belle vague de nostalgie au sein des fans. L’extrait est issu de Half Hour of Power, premier album qui avait fait exploser le groupe en 2000. Le clip est à lui seul un monument dédié à la gloire des branleurs canadiens qui ont secoué le monde entier. Le 4/3 est de rigueur, les coupes de cheveux sont collector, l’attitude de sale gosse transpire de tous les côtés. Il y a des sales blagues, des baguettes enflammées, et toutes sortes de conneries, qui s’achèvent sur la destruction pure et simple d’une télévision cathodique. Tout un symbole.

Par Random Hero le

Plus de lecture