Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il n’y a pas d’heure ni d’endroit pour vous écouter le nouvel album des Red Hot. Avec The Getaway, la bande d’Anthony Kiedis revient avec un disque qui se veut clairement plus posé, plus sage, et beaucoup moins fougueux.

Il faut dire que du haut de ses 53 piges, Kiedis entre peu à peu dans une période naturellement introspective. L’heure n’est pourtant pas au coup d’œil nostalgique dans le rétro, ni à la recherche mimétique d’une formule déjà éculée par le groupe à ses débuts. L’album The Getaway est une massive remise en question, puisque le producteur historique du groupe Rick Rubin a laissé place à un talent plus jeune, véritable vivier d’inspiration en la personne de Danger Mouse. L’album parle d’amour, du soleil californien (faut quand même pas déconner), de désillusions, et dresse un bilan, tout sauf calmement. Les explosions se font plus rares, mais elles sont bel et bien là, vrombissantes, fulminantes, plus intenses que jamais.

Source image entête.

Par Random Hero le

Plus de lecture