Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

On est sérieusement en droit de se demander si le revival Kurt Cobain ne va pas un peu trop loin. Alors que le documentaire Montage of Heck sort dans quelques salles, son réalisateur Brett Morgen a annoncé que tous les morceaux inédits issus de ses recherches seraient réunis dans un album posthume, à paraitre cet été.

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas d’un album inédit de Nirvana, exhumé par miracle plus de deux décennies après, mais d’une compilation de maquettes et de morceaux qui étaient jusqu’alors restés secrets. Une pratique courante avec les artistes défunts, qui fait toujours débat auprès des fans. On pense par exemple aux albums posthumes de Jimi Hendrix, qui étaient composés de matos qui n’avait pas pour vocation de voir le jour. Brett Morgen n’est cependant pas dupe, et voit clairement la valeur commerciale de ces extraits inédits, qui lui ont été précieusement remis par les proches de Cobain, qui se partageront surement les parts de ce gâteau potentiellement très lucratif. Selon le réalisateur : « l’album donnera le sentiment que vous êtes plus ou moins en train de sortir avec Kurt Cobain, une chaude journée d’été dans Olympia, à Washington. Ça va vraiment surprendre les gens ».

Un dilemme de taille


Comme toujours dans ce genre de situation, le dilemme est cornélien : doit-on se jeter sur ces inédits comme des trésors appartenant à une autre époque, ou doit-on respecter la volonté de Cobain, qui n’aurait probablement jamais cautionné la sortie d’un album fait de restes, enregistrés lors de sessions qui n’avaient pas pour vocation d’être divulguées au public. On peut également s’interroger sur la qualité sonore des enregistrements en question. Il y a quelque temps, on nous dévoilait un extrait inédit de ce reportage sur Cobain, qui reprenait un titre des Beatles pour l’occasion. Les guitares y étaient caverneuses, et le son extrêmement saturé. On peut également se dire qu’il n’y a pas de mal à ressortir proprement des extraits qui ont été déterrés à l’occasion de ce reportage. Tout comme le fait qu’il serait criminel de garder du matos de Cobain dans un grenier… Quel que soit votre avis sur la question, sachez que cet album posthume est prévu pour cet été. EDIT : L’album vient d’être repoussé au mois d’Octobre. Il faudra donc encore patienter avant de découvrir les inédits de Cobain.

Par Random Hero le

Plus de lecture