Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Les Black Eyed Peas depuis Monkey Business, c’est plus vraiment ça. Alors quand le groupe balance un titre qui s’écoute sans avoir envie de se crever les tympans, c’est tout le Vatican qui célèbre un miracle que personne ne pourra nier.

Avec The END et The Beginning, le groupe de Will.i.am est parvenu à se hisser dans le top des crew les plus insupportables musicalement parlant. Malheureusement pour le bien de l’humanité et du bon goût, ces deux purges commerciales ont été adoubées par les ventes et par toutes les personnes qui ont osé bouger leur tête sur I Gotta Feeling. Vous réalisez donc les dégâts qu’ont fait ces deux galettes ? Le nom de David Guetta était sur toutes les lèvres, pendant que le monde entier s’est mis en tête de pondre la même daube, basé sur le même tempo et les mêmes notes. Putain, encore aujourd’hui, j’ai la sensation que l’humanité a esquivé de justesse sa propre perte. Alors quand la formation annonce son retour en 2015 pour le vingtième anniversaire du groupe, l’envie de s’enfermer définitivement dans un bunker, sans aucune distraction que celle d’imaginer le monde extérieur subir le joug des cavaliers de l’apocalypse, n’a pas tardé à pointer le bout de son nez.

Hommage au plus grands


Et devinez quoi ? Rien de tout cela n’arrivera. Tout du moins pour le moment, la prudence est de mise puisque la déception n’est jamais loin. Dans tous les cas, le groupe composé de Will.i.am, Taboo et apl.de.ap est de retour (sans Fergie) avec le titre Yesterday. Un son résolument plus hip-hop. Bien plus que ce qu’ils ont été capables de produire en plus d’une décennie. Avec ce titre qui rend hommage aux grands classiques de la culture rap américaine (NWA, Back Sheep, Wu Tang Clan, LL Cool J, Public Ennemy…), la formation répond implicitement aux nombreuses critiques qu’elle a essuyé depuis la sortie de Monkey Business (« We going back to the front / Give them what they want »). Première surprise : Yesterday s’écoute sans avoir envie de couper immédiatement le son. Seconde surprise : le clip est plutôt bien foutu. Le goût amer qui réside dans votre bouche, c’est votre subconscient qui tente de vous faire réaliser que tout cela n’est que de la poudre aux yeux, le calme avant la tempête, le titre potable avant une nouvelle daube. Avant de les enterrer une nouvelle fois, on veut bien leur laisser le doute. Jugez donc :

Black Eyed Peas - NEWS01

Par Yox le

Plus de lecture