Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est probablement l’un des meilleurs morceaux du nouvel album de Manson, sorti en janvier dernier. La très corrosive Third Day of a Seven Day Binge vient de se doter d’un clip qui illustre parfaitement son propos. Entre aura pesante, et irrésistible attraction.

Pour le troisième jour de sa semaine de murge, le chanteur offre (comme à son habitude) un clip ultra léché, minimaliste, à la fois infiniment classe et profondément dérangeant. La formule Manson dans toute sa splendeur, qui se plait à sans cesse jouer des contrastes. Le contraste, la dualité entre le bien et le mal, le beau et l’affreux, c’est l’ADN même de l’artiste, qui s’exprime jusque dans son nom de scène. Un patronyme qui juxtapose la chouchoute de l’Oncle Sam, ainsi que son pire cauchemar dans les 70’s. Calme mais puissante, cette track illustre bien la direction artistique prise par Manson, qui a troqué la fougue et la provocation exubérante de ses débuts, contre un certain sens de la subtilité, plus vicieux. Toxique. Musicalement, Manson ne cache d’ailleurs plus son attirance vers le blues et l’acoustique. Une musique qui fera d’ailleurs l’objet de toute son attention dans les prochains mois, lors de sa collaboration avec un certain Jonathan Davis. Vivement la suite.

Marilyn Manson - NEWS12

Par Random Hero le

Plus de lecture