Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

La reprise est fidèle au matériel original, datant de 1983. Mais elle n’en reste pas moins une réussite totale, qui insuffle les voix torturées de Manson et Shooter Jennings au classique Cat People (Putting out Fire), signé David Bowie.

D’un côté Shooter Jennings, icône de la country, de l’autre Manson, que l’on ne présente plus. En un peu plus de 8 minutes, le duo monte en puissance, et délivre une version musicalement réussie. Le côté transcendant vient néanmoins du visuel, signé l’artiste Valenberg. Ce dernier reprend une esthétique 16-bit à tomber, qui fera plaisir aux fans de rétro gaming et de jeux indés. On y découvre une histoire de métamorphose, avec une thématique sombre et sexuelle très appuyée. Le clip est sensuel, toxique, mais surtout diablement bien foutu. La parfaite mise en image de ce que l’on retiendra comme un bel hommage à Bowie.

Par Random Hero le

Plus de lecture