Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Jon Gooch est de retour. Celui que vous connaissez peut-être mieux sous le pseudonyme de Feed Me vient de sortir un nouvel EP tout ce qu’il y a de plus électrisant. Une belle évolution de la dubstep brute du Britannique, vers des sonorités plus japonaises.

Dans un milieu où tout va à 100 à l’heure, le renouvellement est la clé de la survie. Plus personne ne veut entendre des sons qui se faisaient il y a deux ou trois ans. Feed Me l’a très bien compris, et s’est décidé à puiser dans la culture nippone pour donner un twist nouveau à sa musique. Quelque chose de propre, à défaut d’être complètement frais. Jon Gooch sais où il veut aller, et ne cesse de l’affirmer : « Après avoir recherché dans tous les recoins de la dance music, et avoir testés des tracks et de multiples concepts en tournées, je trouve plus facile de réellement définir la direction que je veux prendre avec Feed Me. Dans cet EP, j’avance vers un second album avec une vision claire pour la suite. La culture japonaise a été tout un pan de ma vie, sur lequel je voulais également mettre l’accent avec la cover ». On vous laisse découvrir cet EP sobrement baptisé A Giant Warrior Descends on Tokyo en écoute intégrale juste là. Mention spéciale pour la sympathique Split Milk :

Crédit image (modifiée), Feed Me.

Par Random Hero le

Plus de lecture