Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Réduire Warpaint à un simple groupe de nanas qui font de l’indie-rock serait une grave erreur, d’autant plus que les Californiennes ont déjà prouvé leur valeur à plus d’une reprise, notamment sur leur album The Fool. Aujourd’hui, le rock noir et tourmenté de la formation fait son retour dans un album éponyme, et en écoute intégrale.

Guitares tournoyantes, voix éthérées et ambiances atmosphériques un brin crasseuses sont au programme de ce nouveau chant des sirènes de Warpaint. Une fois n’est pas coutume, l’album multi-influencé fait preuve d’une unité remarquable, qui prend son envol sur des titres tels que Disco/Very, Hi, ou encore l’excellent Biggy. Une belle parenthèse en ce riche début d’année.

Par La Redaction le

Plus de lecture