Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est une immense page du heavy métal qui se tourne. Un chapitre qui avait commencé en 1968 dans les allées d’Aston, un quartier pauvre de Birmingham au Royaume uni. Presque un demi-siècle plus tard, la conclusion de la carrière des Sabbaths Noirs est fixée à la fin de l’année.

Un concert événement qui aura lieu si tout va bien le 22 novembre prochain, lors du Ozzfest Japan à Makuhari Messe, à la périphérie de Tokyo. On y retrouvera la formation de légende accompagnée du batteur Bill Ward, qui avait fait l’impasse sur pas mal de réunions du groupe pour cause de désaccords financiers. Un concert d’autant plus rare, puisque la tournée prévue autour de l’album 13 avait dû être en partie annulée suite au cancer diagnostiqué à Tony Lommi. Le guitariste du groupe, véritable légende vivante du rock à qui l’on doit en grande partie le style heavy. Il est le seul membre à n’avoir jamais quitté Black Sabbath depuis la création du groupe (qui a vu tout de même se succéder près de 25 musiciens). Un concert lors duquel le public aura également le plaisir de voir se produire la bande de Korn.

Un dernier album pour la route ?


En plus de ce concert final, il se pourrait bien que le groupe donne naissance à un ultime opus, dont Ozzy et sa bande parlent depuis déjà un moment. Rien n’est cependant gagné, tant l’enregistrement de l’album 13 fut un calvaire pour mettre tous les membres sur la même longueur d’onde artistiquement parlant. Il faut bien le reconnaitre, le temps joue actuellement contre le groupe, dont l’ultime album dépendra surement de l’état de santé de Lommi. Selon Osbourne : « Tout dépend de la santé de Tony. Il a bien évidemment un traitement pour son cancer, mais on s’y mettra l’année prochaine. Je ne sais pas si on va l’écrire en Angleterre ou à LA, mais j’irai sur la putain de lune s’il le faut ». Quoi qu’il arrive, c’est une grande page du rock qui se tourne.

Par Random Hero le

Plus de lecture