Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est une bien triste nouvelle qui a frappé le monde du rock : Phil Rudd, le batteur légendaire du groupe AC/DC vient d’être arrêté en Nouvelle-Zélande pour avoir commandité un double meurtre. Il a depuis été relâché sous caution, en attendant la date de son jugement le 27 novembre prochain.

Le célèbre batteur est notamment accusé d’avoir engagé un tueur à gages, pour qu’il tue deux personnes entre le 25 et le 26 septembre. Mais les chefs d’accusations ne s’arrêtent pas là, puisque Phil Rudd est également poursuivi pour détentions de méthamphétamine, de cannabis, et menaces de mort. Après quelques heures en garde à vue, c’est pieds nus que le batteur aurait été présenté face au parquet de Tauranga. Il n’aurait pas prononcé un mot, ne divulguant à priori aucune forme de justification pour expliquer ses actes. Les noms du tueur à gages ainsi que des deux victimes (qui sont heureusement saine et sauve) n’ont pas été divulgués par les juges. S’il est reconnu coupable, Phil Rudd risque tout de même 10 ans de prison fermes.

Des antécédents difficiles avec le groupe


Ne connaissant pour le moment pas la version de l’artiste, il est pour l’heure difficile de se faire un vrai jugement sur ces événements. Le mal-être de Phil n’était en tout cas pas étranger aux autres membres du groupe AC/DC. Le mois dernier, Phil n’avait déjà pas pu participer au tournage des clips promotionnels autour du tout nouvel album : Rock or Bust. Il était également absent des récentes photos promos. La raison évoquée était que Phil traversait de lourds problèmes familiaux. Membre historique du groupe entre 1975 et 1983, il avait alors été écarté près d’une décennie pour des problèmes d’alcoolisme, avant de faire son retour en 1994.

Suite et fin de l’histoire


EDIT : Après avoir étudié le dossier, Phil a finalement été disculpé par la cour, pour manque de preuves. « Cette incul­pa­tion pour tenta­tive de comman­di­ter un meurtre n’au­rait jamais dû être pronon­cée indique Paul Mabey, l’avo­cat de Phil Rudd. Les auto­ri­tés judi­ciaires ont estimé que ces accu­sa­tions n’étaient pas suffi­sam­ment étayées. » Phil reste cependant mis en examens pour menace de mort, et prise de stupéfiants. Il risque tout de même jusqu’à 7 ans d’emprisonnement. Toujours d’après Paul Mabey : « Mon client a subi un préju­dice incal­cu­lable ». Sous-enten­dant que Phil Rudd pour­rait désormais deman­der des dommages et inté­rêts. Les temps sont durs pour AC/DC.

Crédit image, Alphacoders.

Par Random Hero le

Plus de lecture