Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Un clip sombre, magnétique, tout en vibrations et en distorsions. Kangding Ray possède le don de nous attirer dans les limbes de son BPM, là où le cerveau se perd et s’oublie. Son nouveau clip est à l’image de son dernier album : hypnotique.

Sur These are my Rivers, le producteur français sublime les traits de sa musique métallique, presque industrielle. Ici la techno n’est pas millimétrée, ni chirurgicale. Elle est encore moins chic, ni prétentieuse. Elle est sombre, violente, dépouillée. Elle préfère la boue et l’humidité d’un festival, aux paillettes d’un club over-hypé. Elle est à l’image de son dernier clip, dans lequel le beau côtoie le mystérieux, dans une osmose difficile à lâcher du regard. Assurément l’un des temps forts de son dernier album Cory Arcane, sorti sur le label allemand Raster-Noton. On retrouve bien là le géniteur de la très forte Amber Decay, sortie sur l’excellent album Solens Arc. Si vous étiez passé à côté, on vous laisse jeter une oreille au dernier dernier album de Kangding Ray, juste en dessous :

Par Random Hero le

Plus de lecture