Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Ce week-end, internet a pleuré le divorce prochain de Die Antwoord. Une nouvelle assez surprenante, qui a émergé dans le magazine Exclaim, depuis relayée par la moitié des médias mainstream de la planète. Mais il n’en est rien, enfin pas exactement.

« Die Antwoord meurt en ce jour. C’est terminé, mais je le vis très bien. Je n’ai pas peur de la fin. Je suis un Ninja, la mort ne m’effraie pas ». Les paroles de Ninja laissaient peu de place au doute : la fin du duo sud-africain semble programmée. Dès 2010, Yolandi et Ninja annonçaient vouloir faire cinq albums avant de tirer leur révérence. Un objectif qui se rapproche dangereusement avec la sortie prochaine du LP4 Mount Ninja and Da Nice Time Kid, le 16 septembre. La citation de l’interview de Exclaim est réelle, bien qu’assez dramatique sur le fond comme sur la forme. La réalité est plus nuancée, comme l’affirme le démenti de Yolandi sur sa page Instagram : « Die Antwoord ne se sépare pas ! Le journaliste Daryl Keating qui a écrit un article disant que l’on se sépare a totalement déformé nos mots, et a mis tout ce que l’on a dit hors de son contexte. C’est un mensonge, et Daryl est un blaireau ». Ninja enchéri ensuite sur Instagram : « Yo. Nous n’arrêterons jamais de faire de la musique, et des vidéos, et des films… On sera toujours là pour lâcher des gros live Die Antwoord ici et là. Mais seulement cinq putains d’albums classiques seront faits dans cette vie ». Dans la foulée, le groupe a dévoilé un autre son très orienté hip-hop, doublé de l’annonce du tournage d’un film de gangsters. Un projet sur lequel le duo bosse depuis presque une décennie. Comme le dit si bien Yolandi : Die Antwoord for Eva !

die-antwoord-film-01

Source image entête. Source image article.

Par Random Hero le

Plus de lecture