Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

On fait difficilement plus emblématique que le parcours de Ol Dirty Bastard, génie du hip-hop parti trop tôt, dont les déboires avec la drogue et la justice américaine sont pratiquement aussi célèbres que les morceaux qu’il a composé avec le Wu-Tang Clan.

Dénichée par l’excellent site de Radio Nova, cette mixtape d’une heure nous replonge dans la folie contagieuse du mec le plus instable de l’histoire du rap US. Un hommage assez explicite à l’album Return to the 36 Chambers, qui a fêté ses 20 ans la semaine dernière. Un énorme classique du rap, disque d’or et support de titres mythiques comme Shimmy Shimmy Ya ou Brooklyn Zoo. On pourrait aussi parler de l’étroite relation du rappeur avec une jeune femme appelée cocaïne, de ses nombreuses arrestations, des 13 gosses qui attendent toujours leur pension, de son séjour derrière les barreaux, ou bien de la fois où il a volé des baskets à 50$ alors qu’il avait un billet de 500 dans sa poche. Une existence tout sauf tranquille, qui avait brutalement pris fin en 2004 suite au cocktail drogue/médoc de trop. La bonne idée de ce mix est de ressortir du placard quelques freestyles inédits, des raretés et autres réjouissances. On vous laisse sur une heure de bon son. À l’ancienne :

Par Random Hero le

Plus de lecture