Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est la face cachée de Louis Rogé. Brodinski n’a jamais caché son amour pour le hip-hop et les musiques urbaines. À des années lumières d’un Bad Runner, le papa de Bromance signe un très très gros come-back avec le clip de Can’t Help Myself.

Ne vous y trompez pas, le producteur français n’a pas pour autant délaissé ses racines technos. L’homme est un amateur des deux styles de musique, et compte bien le faire savoir. Premier extrait de la compil HOMIELAND VOL.1 du label Bromance, la curiosité est à son comble. En tout cas, on ne pourra pas reprocher au français de faire dans la demi-mesure. C’est le collectif Megaforce qui est à la réalisation de ce très bon clip. Cela même qui avaient déjà taffé pour Tame Impala, Dizzee Rascal ou Is Tropical pour ne citer qu’eux. Le clip nous place dans le quotidien d’un homme perturbé, où tout semble n’être qu’un recommencement perpétuel. On vous laisse découvrir ça juste en dessous.

Par Random Hero le

Plus de lecture