Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il y a toujours un mélange d’excitation et de scepticisme lorsqu’on évoque la sortie d’un album posthume. Tout particulièrement lorsque ce dernier concerne une légende du calibre de Notorious BIG, tragiquement décédé il y a presque 20 ans.

D’autant plus que dans le cadre de Biggie Smalls, l’album posthume n’est pas une première. Si on regarde de plus près, sa discographie est majoritairement composée d’albums sortis après sa mort, dont le plus célèbre Life After Death sorti seulement 16 jours après son assassinat un soir de mars 1997, à Los Angeles. Born Again en 99 et Duets sorti en 2005 viendront perpétuer l’héritage du défunt rappeur. Pour d’autres, ces derniers albums ne sont que l’expression d’un capitalisme morbide qui se nourrit de la légende pour en extraire quelques billets verts. Même rengaine pour la chanteuse Faith Evans, qui s’apprête à sortir The King & I, un album bourré d’extraits de Notorious B.I.G. Certains inédits, d’autres non (comme NYC qui recycle des couplets de Mumbling And Whispering). Pour l’occasion, la veuve de Biggie a invité des rappeurs du calibre de Snoop ou Jadakiss pour poser leur flow, et dans un sens perpétuer l’héritage de Notorious deux décennies après sa disparition. À moins que ce ne soit qu’un triste moyen de renflouer un compte en banque. Certainement un mélange des deux. On vous laisse vous faire votre propre avis avec les deux extraits qui suivent :

Par Random Hero le

Plus de lecture