Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

L’album tourne chez nous depuis quelques jours, et on ne s’en lasse toujours pas. Si vous n’y avez pas encore jeté une oreille, on ne peut que vous encourager à découvrir l’album des mecs de 51 Black Super.

Une ode au garage-rock des bas-fonds, pur jus, sans prise de tête. Le son est granuleux, crade, nostalgique de cette décennie bénite où vous ne sortiez pas sans votre t-shirt Ramones, qu’il pleuve ou qu’il vente. Un vieux chiffon troué, délavé, à la valeur sentimentale inestimable. Le tout commence par 1 minute 43 d’osmose, précédée d’un « One, two, three, four » d’une autre époque. 51 Black Super, c’est le projet d’une bande de potes, des français. Renaud, Pepe des H-Burns et Franck Annese, patron de So Press et du label Vietnam, avec lequel s’est associé Because Music. Le résultat donne un album court mais efficace, qui porte le nom d’une vieille bécane, et la marque d’une bande de passionnés contagieux. On vous laisse découvrir la galette juste en dessous :

51 Black Super 02

Source image entête.

Par Random Hero le

Plus de lecture