Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Paramore, de Paramore

Nouveau départ

9 années, 3 albums et autant de succès, à seulement 24ans la route des étoiles pour la rousse atomique Hayley Williams semblait déjà toute tracée. Du jour où les frères Farro ont invités la belle à rejoindre un groupe Garage rock de lycéens passionnés, jusqu’à la BO de Transformers 3, rien ni personne n’ont su se mettre en travers de la tornade de feu Williams. Rien, jusqu’au départ en 2010 des créateurs du groupe eux même, expliqué dans une lettre ouverte qui a déchiré les fans. Aujourd’hui la page est bel et bien tournée avec Paramore cru 2013, un quatrième album aux allures de renaissance qui explore de nouvelles contrées. 17 titres qui redéfinissent les 8 lettres de Paramore. Écoute.

Fast in my Car met le contact et amorce les hostilités avec un titre entrainant et diablement efficace qui répond à de nombreuses influences post-modernes. L’enrobage à beau différer d’un Brand New Eyes (le dernier album en date), le résultat est on ne peut plus Paramoresque. La confirmation s’effectue avec Now, un titre bourré d’ambitions et de positivité qui s’imprime dans votre mémoire vive dès la première écoute !

Si le rock pop-punk sacralisé par les LP All we know is falling et Riot! reste un socle indétrônable, le Paramore nouveau n’hésite plus à surprendre en voguant vers divers horizons pop, électroniques, et même bien souvent folk avec de nombreux titres où la voix d’Hayley se pose sur des instrumentales minimalistes comme sur Moving on, Holiday, ou I’m not Angry Anymore, trois interlude au Ukulele aussi surprenantes qu’efficaces.

Mais aux rayon des nouveautés, la vrai vedette vient incontestablement des titres aux influences plus « électroniques » comme le très sympathique Grow up qui se termine sur une instrumentale synthé du meilleur gout. Pour un groupe plutôt orienté commercial, il faut avouer qu’on aurait facilement pu basculer dans une diarrhée phonique peu inspirée. Ici ce n’est pas le cas, et c’est tant mieux ! Ain’t it fun pousse carrément le délire 3 décennies en arrière avec une instru 80’s et un gospel qui – appliqués à la touche Paramore – donne un résultat loin d’être désagréable. Enfin Still into you et Anklebiters confirment cette bonne impression en s’imposant comme deux tracks sympathiques bien que (très) loin d’être transcendantes.

Heureusement la part rock alternatif plus classique de Paramore n’est pas non plus en reste. On y retrouve la jeune chanteuse au micro orange que les fans ont appris à aimer au fil des années. Be Alone, (One of Those) Crazy Girls, ou encore Proof s’imposent également comme des titre efficaces qui se consomment et se consument les uns après les autres non sans une once de plaisir. Véritable coup de cœur, Part II et son instru sombre sonne vaguement comme un certain Decode sorti (déjà) 5ans plus tôt. Une allégorie battante des tentions artistiques (et amoureuses) qui ont faillit consumer la formation lors de ses dernières années de survie.

Daydreaming, Last Hope, Hate to see you’re heart break, le voyage continu avec des tracks plus posée mais non moins agréable. Le point d’apogée restant incontestablement Future. Une outro de 7 minutes salvatrices à l’instrumentale chaotique presque Deftonienne placardée de quelques chuchotements d’Hayley, le tout balancée au beau milieu d’un album qui s’autorise décidément tout.

Paramore version 2013 marque donc le début d’une nouvelle ère. Positif et inspiré, le trio explore de nouvelles contrées tout en gardant cette énergie juvénile qui a néanmoins gagnée en maturité. Et force est de constater que le résultat fonctionne plutôt bien ! Une sorte de premier album du reste de la vie d’un groupe au futur qui semble lumineux. Début d’une fin, ou fin d’un début, à seulement 24ans, la boule de feu Hayley Williams ne semble pas avoir dit son dernier mot.

Paramore - VERDICT

Par Yox le

Plus de lecture