Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Leaving, de Skrillex

Off the Road

Si il y a bien un garçon qui a su fédérer les masses dans le milieu, c’est bien Sonny Moore, a.k.a Skrillex ! Adulé par des foules de kids (et pas seulement), le monsieur est aussi souvent accusé d’avoir prostitué tout un genre, un mouvement et un style de vie sur l’autel du commercial. Pour d’autres, il est aussi celui qui a mis à bouffer dans les assiettes de ceux qui faisaient du son qui était, il y a encore peu, considéré comme un truc pour marginaux anglais.

Avec Leaving EP, Skrillex explore d’autre pistes. Composés dans des chambres d’hôtels en pleine tournée, les 3 morceaux de cet EP tranchent plutôt avec ce à quoi le garçon nous avait habitué.

Bon, n’allez pas non plus croire que Leaving EP n’a pas sa petite dose de commercial, indispensable pour rassasier l’énorme fan-base de Teen en manque de pulsations gentiment salasses. Ce son, c’est Scary Bolly Dub. Un remix sympa aux touches orientales de Scary Monsters qui tournent depuis un moment dans les lives de Skrillex. Sans aucune surprise, le bordel s’avère quand même bien efficace et suffira à remplir les stades tout en faisant cracher une surdose d’air des poumons de petites en chaleur.

Non pas que l’on soit allergique au monsieur, loin de là, mais on est pas contre un peu de variété non plus. La soupe Skrillex, on l’a connait, on a déjà bien bu jusqu’à l’indigestion, et clairement on veut du neuf.

Et c’est là que les deux autres morceaux de l’EP interviennent. Plus posés, The Reason et Leaving transpirent l’influence de leur contexte de création. Composés sur les routes de l’immense tournée de Sonny Moore, les deux morceaux sont une parenthèse posée, plus chill qui retranscrivent parfaitement une atmosphère d’évasion.

Avec Leaving, Skrillex relate un moment intime, posé, retranscrit sur de la bande audio. Clairement pas pensé pour intégrer un album, ni même un live, Leaving est la retranscription poignante d’une émotion aussi futile que passagère. Par là, Sonny Moore nous offre une invitation dans l’envers du décor. Un titre qui montre une facette plus posée presque plus profonde (allez on ose) de celui qui épuise les foules. Une bouffée d’air frais qui, sans non plus être transcendante, fait quand même un bien fou.

The Reason se situe exactement au milieu de tout ça. On retrouve les ingrédients qui font la patte Skrillex (la voix acide, le drop bien placé, les sonorités habituelles de Moore), tout en y ajoutant une petite touche dub plus posée sur laquelle on ira pas non plus cracher.

Avec son Leaving EP, Skrillex nous offre une petite parenthèse assez hétéroclite. On ne parle pas de sons qui rempliront les stades, ni même qui lui feront vendre des millions de places, mais bien de morceaux plus intimes, plus posés. Et c’est justement pour ça qu’on ne le balancera pas à l’abattoir.

Skillex Leaving - VERDICT

Par Yox le

Plus de lecture