Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est aussi déstabilisant que glauque. Dans sa course frénétique à l’information, la chaîne américaine CNN était préparée à toute éventualité, y compris à ce que le monde arrive à son terme. Le site anglophone Jalopnik nous raconte l’histoire morbide de ce mythe qui est devenu réalité.

Pour comprendre l’intention de CNN, il faut replacer cette information dans son contexte. Dans les années 1980, le monde est plongé en pleine guerre froide. La menace nucléaire plane sur les plus grandes nations avec un armement atomique de plus en plus développé. Concrètement, le bloc soviétique mené par l’ancienne URSS s’oppose au bloc capitaliste de l’Amérique du Nord et de l’Europe de l’ouest. La tension est palpable et la dissuasion nucléaire n’a de cesse d’éveiller les plus grandes craintes dans les deux blocs. Si vous êtes étrangers à cette période particulière de notre histoire, on ne peut que vous conseiller de vous jeter sur des œuvres qui retranscrivent parfaitement cette ambiance comme le comics Watchmen d’Alan Moore ou le troisième épisode de la série Metal Gear Solid. Quoi qu’il en soit, c’est dans ce contexte exceptionnel que la chaîne CNN a eu l’idée de réaliser une vidéo censée accompagner les spectateurs jusque dans les derniers moments de la civilisation telle que nous la connaissons. Et ça fait plutôt froid dans le dos.

La fin du monde sera notre dernier événement


Au lancement de la chaîne en 1980, Ted Turner (le fondateur de CNN) faisait la promesse d’informer le peuple américain coute que coute, jusqu’à ce que le monde disparaisse. Sauf que la formule hyperbolique n’est pas uniquement un coup de pub bien formulé, c’est aussi un propos que les dirigeants de la chaîne ont pris à la lettre. Turner disait : « Nous serons à l’antenne et nous couvrirons la fin du monde, ce sera notre dernier événement. Nous jouerons l’hymne national le premier juin (date de lancement de CNN) et quand la fin du monde arrivera, nous jouerons Nearer, My God, To Thee avant de rendre l’antenne ». L’ironie du sort voudra que personne ne prit au sérieux ces propos, alors même que le fondateur était on ne peut plus sérieux. Ainsi, d’après une source interne dégotée par le site Jalopnik, cette vidéo traîne encore dans les archives de la chaîne sous le nom « Turner Doomsday Video » avec pour restriction d’être diffusée uniquement lorsque l’apocalypse a été confirmée. Peut-être la seule fois où la chaîne d’information prendra la peine de vérifier ses sources…

La dernière chanson jouée dans le Titanic avant son naufrage


Ce qu’il reste comme preuve de cette supposée blague, c’est une photo de l’archive, indiquant le ratio 4:3 de la vidéo. Soit celui des télévisions cathodiques des années 80, et une vidéo filmée par Michael Ballaban, un bloggeur qui a travaillé pour la célèbre chaîne d’information. On peut y voir un groupe de militaire interpréter la musique Nearer, My God, To Thee, celle que Ted Turner évoquait et qui est censée avoir accompagné le Titanic lors de son naufrage. La vidéo est sobre et porte aujourd’hui le poids des faibles résolutions techniques de l’époque, mais elle permet tout de même de constater l’obsession de la chaîne câblée pour accompagner les boulimiques de l’information jusqu’à la fin. C’est l’une des raisons qui rendent crédible ce mythe devenu désormais réalité. Bien entendu, il parait improbable que CNN confirme aujourd’hui avoir pris de telles mesures. Ce n’est pas la première fois que cette rumeur est abordée. En 1988, le journal New Yorker évoquait l’existence de cette vidéo. En 2001, c’est le Daily New qui confirmait explicitement l’ambition démesurée de Ted Turner. Nul ne pourra affirmer à 100% que la vidéo ci-dessous est celle qui réside dans les archives de la CNN, même si elle en a tout l’air. 27 ans plus tard, on doute qu’elle soit encore d’actualité, mais elle dessine parfaitement l’état d’esprit qui gagnait les dirigeants de l’époque.

Apocalypse - NEWS01

Par Sholid le

Plus de lecture