Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Après des décennies de publications qui en perdront plus d’un, Marvel Comics a décidé d’appuyer sur le bouton reset de ses multiples univers. Et tout commencera avec l’événement Secret Wars, prévu pour le mois de mai prochain.

Si la nouvelle est aussi historique, c’est parce qu’elle est inédite dans l’histoire de Marvel. Pour visualiser l’ampleur de la chose, imaginez que toutes les histoires de l’éditeur (publiées depuis sa création en 1939) n’ont jamais été effacées. Elles sont toutes à prendre en compte, dans une moindre mesure, pour saisir les tenants et les aboutissants de certains comics. Par exemple, jusqu’à l’année dernière, The Amazing Spider-Man était toujours en cours de publication, et ce depuis 1963, avant d’être remplacé par l’excellent The Superior Spider-Man. Ce phénomène de longévité, Marvel en est conscient depuis de nombreuses années. Ainsi, au début des années 2000 l’éditeur lance l’univers alternatif Ultimate, qui sera accessible aux plus jeunes, comme à ceux qui sont perdus par des siècles de publication. Quinze années plus tard, les univers alternatifs ont continué de se multiplier. L’univers Ultimate est presque réduit à néant par de nombreux échecs commerciaux à tel point que le seul comics qui parvient encore à vivre est le très bon Ultimate Spider-Man, dans lequel Peter Parker a cédé sa place à Miles Morales.

La naissance du Battleworld


Vous voyez cet énorme foutoir dans lequel plusieurs univers cohabitent ? Marvel a décidé d’y mettre fin cette année, c’est aussi simple que ça. Suite aux évènements qui auront lieu dans l’arc narratif Secret Wars (on parle d’une suite d’actions qui seront inéluctables), l’univers Marvel classique et l’univers Ultimate ne feront plus qu’un et formeront l’univers Battleworld. D’après l’éditeur exécutif Tom Brevoort et l’éditeur en chef Axel Alonso, ce nouvel univers reprendra des éléments des deux réalités effacées (sous-entendu les meilleurs morceaux) et se débarrassera des boulets que l’éditeur traîne depuis de nombreuses années. A noter qu’il s’agit aussi d’une énorme porte ouverte à la résurrection de personnages qui ont passé l’arme à gauche. On pense notamment à Wolverine qui a connu une triste fin l’année dernière.

Mise à mort pour plusieurs séries


Rien ne dit pour le moment comment cela prendra effet concrètement, puisque la collision de deux univers alternatifs est assez complexe à envisager. Est-ce que les héros qui survivront se souviendront de leur passé ? Comment faire cohabiter plusieurs et même superhéros sur un seul et même territoire ? En effet, il est assez difficile d’imaginer trois Spider-Man différents se partager la grosse pomme. Quoi qu’il en soit, suite à ce grand ménage, plusieurs comics disparaitront des kiosques (sûrement pour laisser leur place à de nouvelles séries) comme The Avengers, Deadpool, Fantastic Four, New Avengers ou encore Miles Morales : The Ultimate Spider-Man. La naissance du Battleworld devrait permettre à l’éditeur de relancer la vente de certains de ses comics, tout en permettant d’ouvrir les portes de son univers à des personnes désireuses d’y entrer, qui n’auront plus le vertige par des siècles d’histoires manquées.

Wolverine - NEWS02

Crédit image, PhotoshotIsMyKung-Fu. Retrouvez toutes les créations de l’américain a cette adresse.

Par Sholid le

Plus de lecture