Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

En voilà un joli hoax qu’on nous ressort tous les ans. Et pourtant, sur ce coup-là, je ne sais pas. On a envie d’y croire. Parce qu’on est en 2015, et que la mise sur le marché d’un vrai skateboard volant (crédible si possible) commence à devenir urgente.

La révolution est en marche, mais disons qu’elle aime prendre son temps. C’est une fille capricieuse. Rien ne presse. Après tout, nos esprits de gamins qui n’attendent que de rider devant le lycée, serein, posé sur une planche Mattel rose bonbon peuvent bien encore patienter une décennie ou deux. Le truc, c’est qu’il parait que Marty McFly débarque dans quelques mois à Hill Valley. Et comme chacun le sait, dans Retour vers le Futur 2, c’est bien un Hoverboard volant que le garçon dérobe à une fillette abasourdie, et non une vulgaire paire de patins à roulettes rackettée au skatepark du coin. Bref, à ce stade des choses tout le monde est sur les dents, et l’humanité a désespérément besoin de s’élever 25 centimètres au-dessus du niveau du sol. C’est pratiquement devenu plus important que la pollution des océans, le réchauffement climatique et la faim dans le monde. C’est bien connu : si vous êtes une marque désireuse d’attention médiatique, balancez un prototype d’Hoverboard. Toute la sphère internet va partir en couille dans la seconde. Comme dirait Sniper, c’est gravé dans la roche.

Un prototype au charme indéniable


Disons simplement qu’on ne voyait pas le coup venir de la part de Lexus, une marque japonaise qui s’intéressait jusque-là plus dans la Berline haut de gamme que dans la technologie anti-gravitationnelle. Mais vous savez quoi ? Personne n’ira s’en plaindre. Après tout, il faut toujours garder un œil braqué sur demain. Même si dans le cas présent, on parle tout de même de deux équipes situées en Allemagne et au Royaume-Uni, qui bossent sur ce concept un peu fou depuis maintenant 18 mois. Et le résultat est (à première vue) bien plus stylisé que l’Hoverboard de Hendo, un joli semi-remorque qui brise allègrement le seuil de décibels tolérés, et que Tony Hawk lui-même n’arrivait pas à manipuler sur son half-pipe en acier trempé. Mais hey, c’était quand même un progrès. Je veux dire, le type ridait les balbutiements du skateboard de vos enfants (ou arrières petits enfants). Vous pourrez dire que vous étiez là. Dans la vidéo ci-dessous (hautement stylisée au passage), Lexus met le feu à tous nos espoirs les plus fous. On y découvre un type lambda dans le skatepark du coin, prêt à rider un Hoverboard qui flotte au-dessus du béton.

Un fantasme lointain


Oui, du putain de béton. Puis l’homme approche doucement son pied de la planche, et au moment de l’impact, à l’instant précis où le rêve est sur le point de se réaliser : black screen. Personne ne sait si oui ou non le Slide de Lexus (car c’est son nom) fonctionne réellement. Tout ce que l’on sait, c’est que la fumée ultra stylée qui s’échappe de l’engin n’est autre que de l’azote liquide, et qu’elle permet de refroidir le système magnétique qui fait flotter la planche. Car plus la force appliquée sur un aimant est forte (le poids d’un homme par exemple), plus ce dernier doit être froid pour maintenir le flottement. Contacté par Gizmodo, Lexus a depuis révélé que le projet était sérieux, et qu’il était actuellement testé à Barcelone, qui comme chacun le sait est une ville incontournable pour les amateurs de planche à roulettes. Néanmoins, ne vous attendez pas à voir un type taper un gap de marches avec un skateboard du futur si vous allez y faire un tour en vacance. L’homme doit être cloitré dans un hangar, sur une mini-rampe en métal. Car oui, contrairement à ce que la vidéo laisse penser, le Slide de Lexus ne fonctionne que sur une surface métallique. Finalement le futur, ce n’est peut-être pas pour tout de suite. EDIT : L’Hoverboard à l’action dans un skatepark, ça donne ça.

Hoverboard

Par Fox Mulder le

Plus de lecture