Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

On ne sais pas vraiment si ont doit prendre un air surpris. Apprendre que Pimp My Ride n’était qu’une grosse façade destinée à agglutiner nos âmes innocentes devant un poste de télévision, c’est comme dire à un mec de 20 ans que le père Noël n’a jamais existé. C’est moche, mais on s’en doutait quand même un petit peu.

Lancée en 2004 sur MTV, l’émission au demeurant très sympathique répondait à un concept d’une affolante beauté : prendre la tire en ruine d’un pauvre type en détresse, et lui rendre une espèce de monstre de tunning, avec un écran plasma dans le coffre et des jantes qui tournent. Clairement de quoi faire la une de n’importe quel magazine de tunning de l’époque, mais pas que. Presque 10 ans après les faits, les journalistes du Huffpost américain sont allés interroger trois anciens participants de l’émission. Et ils se sont mis d’accord pour faire que c’était fake à en crever. Si beaucoup de candidats restent très satisfaits de l’intervention d’Xzibit dans le show, d’autres ne sont pas de cet avis. Par exemple, Justin Dearinger de la saison 6 prétend que la production aurait retiré certaines pièces de sa nouvelle voiture juste après le tournage. Un trait que MTV défend, en arguant que certains accessoires n’étaient pas adaptés à des normes de sécurités routières basiques (comme un écran de télévision, ou une machine à champagne). Ils avaient juste été installés pour faire sensation à la télévision.

Une triste réalité


Pour être tout à fait franc, l’article original du Huffigton Post américain est une succession de désillusions, qui pourraient bien ruiner une partie de votre adolescence. Par exemple, on apprend (sans surprise) que la transformation pouvait prendre jusqu’à 6 mois, mettant les candidat dans l’embarras pour le travail par exemple. Les améliorations étaient surtout cosmétiques, et l’ingénierie était bien souvent exécrable, ce qui a valu à la voiture d’un des participants de prendre feu plusieurs années après l’émission, alors qu’il roulait avec sa petite amie. Selon Seth Martino, participant de la saison 4 : « La majorité des attributs de la voiture nécessitaient énormément de travaux, juste pour faire fonctionner la voiture de manière normale. Chose qu’ils n’avaient pas faite. […] Ils avaient ajouté énormément de poids à la voiture, mais n’avaient pas touché aux suspensions. J’avais l’impression d’être sur un bateau, et dès que je prenais une bosse, le bas de la voiture raclait contre le bitume ».

Les histoires sur les candidats étaient fausses


Comme beaucoup d’émissions du genre, les réactions des candidats étaient elles aussi surfaites. Elles nécessitaient d’ailleurs plusieurs prises, qui demandaient aux candidats de paraitre surpris à chaque nouvelle tentative. Il arrivait aussi que MTV exagère l’état des voitures avant intervention, allant jusqu’à transformer certains véhicules en épaves. Pour ce qui est des petites histoires annexes, les producteurs n’hésitaient pas à surfaire les personnalités des candidats. Dans le cas de Seth, la chaine est allée jusqu’à lui demander de planquer de la nourriture dans sa voiture, pour dresser le portrait d’un type obèse accroc à la bouffe. Histoire d’enfoncer le clou, ils lui ont intégré une machine à barbe à papa dans le coffre. Chose que Seth n’avait jusque-là pas dénoncée, de peur de paraitre ingrat. Ceci étant dit, tous reconnaissent qu’il referait bien volontiers l’émission. On vous a laissé un petit épisode juste en dessous, avec un invité assez spécial. Malgré tout, il faut bien reconnaitre que c’était quand même bien cool. Yooo Dawg !

Pimp My ride - NEWS01

Par Yox le

Plus de lecture