Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Voilà une annonce à laquelle on ne s’attendait plus. Et pourtant, elle est tout ce qu’il y a de plus officielle : Toei Animation s’apprête à faire revenir la licence Dragon Ball dans une toute nouvelle série animée !

Vous avez bien lu. Près de 18 ans après la fin de Dragon Ball GT, les fans de Goku et sa bande s’apprêtent à retrouver leurs héros dans une toute nouvelle aventure, écrire par Akira Toriyama lui-même. Baptisée Dragon Ball Super, il s’agira de la suite directe de Dragon Ball Z, et se déroulera en toute logique à la suite du combat mémorable contre l’infâme Majin Buu. La question que tout le monde se pose est la suivante : qu’en sera-t-il de l’arc de Dragon Ball GT, qui s’étale tout de même sur 64 épisodes ? Selon les premières informations, il semblerait que Toriyama ait purement et simplement décidé d’ignorer les événements de cette série, qu’il n’avait pas écrite, et qui avait en son temps largement divisé les fans du manga original. Dragon Ball GT semble donc pour le moment exclu de la mythologie officielle.

Un nouveau méchant créé de toute pièce


On peut également se demander si les événements des différents films seront eux aussi pris en compte, comme Battle of Gods, ou bien La Résurrection de Freezer. Pas encore d’informations concrètes sur le sujet. Tout ce que l’on sait, c’est que Toriyama prévoit l’arrivée d’un nouvel ennemi « plus fort que Freezer et Majin Buu ». Une excellente nouvelle, qui devrait (on l’espère) apporter un peu de sang neuf à cette saga culte. L’autre excellente nouvelle, c’est que Dragon Ball Super est d’ores et déjà prévu à la diffusion sur la chaine japonaise Fuji TV dès juillet prochain. Oui, après 20 ans d’attente, la nouvelle série estampillée Dragon Ball débarque dans seulement quelques mois. Je pense qu’on peut difficilement faire mieux en terme de bonne surprise. Ce qui est sur, c’est que la licence Dragon Ball est plus vivante que jamais.

Source image (modifiée).

Par Fox Mulder le

Plus de lecture