Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Deniz Kosan a trouvé le bon filon. En ouvrant un café inspiré de Breaking Bad dans le centre d’Istanbul, le jeune entrepreneur de 28 ans a tapé dans le mille. Du coup, il s’apprête à en ouvrir un autre à New York.

Que les choses soient claires, le Walter’s Coffee n’est pas un café officiel. Il ne fait que s’inspirer très (très) ouvertement de la série culte de Vince Gilligan. Malgré les références plus qu’explicites à Walt et Jesse, Kosan n’a toujours pas eu de problèmes en ce qui concerne les droits d’auteur. Son café fonctionne du feu de dieu, à tel point qu’il est désormais prêt à en faire une chaîne. Premier objectif : un nouveau café dès cet été, en plein cœur de Brooklyn, dans un loft de 200 mètres carrés. Le concept y sera le même, à savoir un coffee shop bourré de références à Breaking Bad, avec des serveurs en combinaisons étanches jaune canari, des tableaux périodiques sur les murs en guise de déco, et du matos de chimie à la place des tasses. Ce n’est que le début, puisque Kosan réfléchit déjà à une ouverture à Dubaï, et une autre à Albuquerque, ville de Breaking Bad. Tout ceci est inspiré d’une scène de la troisième saison de la série, dans laquelle Walt redécouvre le café. Le vrai café. Le café ultime :

Walters Coffee 01

Par Fox Mulder le

Plus de lecture