Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

IRL, un concept que je m’étais fait un plaisir d’oublier tant les jeux vidéo m’apportaient des perspectives bien plus attrayantes. Malheureusement, le destin m’a offert un trip façon back to the reality middle kick in your ass histoire de tout remettre en question. Toi qui me lis, qui viens juste de fermer l’onglet youporn.com de ton navigateur, toi qui passes tout ton temps libre collé à un écran, voici un aperçu de ce que tu pourrais vivre si tu daignais prendre la pilule rouge et sauter par la fenêtre. Mais attention, pas de morale à deux balles ou de discours de hippies genre : « Mais attends, tu gâches ta jeunesse ! Tiens fais tourner le joint… » Allé ola olé on est là on est là ! Je viens juste vous décharger mes deux mois d’abstinence dans la gueule.

JOUR 1

Un dernier chat vidéo avec mes potes du net suivi des derniers vomissements, un petit saut à pieds joints pour fermer la valise et direction le terminal MP2 (comprenez « Milieu Populaire… ») de Marignane. Let’s go to Dublin city bang bang tout en se moquant de ses « potes » de classe qui se font pwned par leurs bagages trop lourds. C’est là où tu te rends compte qu’il n’y a que Solid Snake qui est capable de continuer à courir tout en transportant trois lance-roquettes, cinq fusils d’assaut et un canon à rampe. Pendant le décollage je croise des regards nerveux, à croire que je suis le seul à rêver d’un crash façon LOST. Bref on atterri aller aller on est là on est là on est… Non mais ils sont sérieux? Sortie d’avion, pluie et froid en plein été. Les développeurs devaient être bourré quand ils ont fait la gestion de la météo. Je reste en t-shirt façon Drake dans la neige et en profite pour sortir une réplique à la Sully au premier venu : « Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Tu trembles comme une pucelle devant sa première queue ! ». Le mec s’énerve. Chaud, elle est bidon l’IA des PNJ dans l’ IRL !

JOUR 2

Deuxième jour, j’arrive au centre de Dublin et n’entends que des « jajaja ola que tal? » ou des « Quiero una puta para chupar mi poya!! ». J’y crois pas… Ils ont chargé la mauvaise map! Je me suis retrouvé en plein de_barcelona (Cf: Counter Strike)… Bon ben du coup je m’adapte et tente une subtile approche dont j’ai le secret: « Buenas tardes! Heu… Quieres chupar tu padre?? » « Estaìs OP por una DP ?? » Echec critique. Je m’attendais à recevoir des mails d’insultes mais c’est une barquette de paëlla que j’ai du esquiver. Complètement paumé, j’en serai presque à chercher comment communiquer dans la rubrique astuce de jeuvidéo.com. Même jour, je veux m’acheter un RedBull. J’ai eu beau chercher, j’ai pas trouvé où on rentrait ses identifiants pour payer au Spar… Adaptation aussi rude qu’un coup de masse dans le nez. De plus, à l’instar d’une bonne drogue dure, le manque de PS3 se fait ressentir. Tremblements, apparition du syndrome de Tourette (HIDEUX !! HIDEUX !!) Et hallucinations chroniques du genre Drake qui pop en plein milieu d’un cours d’anglais. Dur…

SEMAINE 3

Trois semaines sans manettes et quelques bouteilles de vodka plus tard, la désintox était quasiment complète. Bien évidemment il reste quelques réminiscences de son addiction comme chercher la barre de puissance sur un club de golf ou crier « GreyFox ! J’étais sur de t’avoir buter à Zanzibar ! » quand tu croises un renard. Le pire restera de ressentir la violente envie de taper un 360 no scope sur une vache en sautant du haut d’une falaise. Enfin rien qui ne m’a empêché de m’émerveiller devant la qualité graphique des décors IRL. Effets de lumières, textures absolut-ment parfaites et distance d’affichage énorme. Y’a pas à dire, le moteur envoie du lourd. De plus, la foule est super réaliste et y’a des milliers de scripts durant toute la journée. Un clochard qui se fait tabasser par les flics, un exhibitionniste qui course des écolières ou encore des trisomiques consanguins qui hurlent dans la rue. Autant de ravissements pour les yeux qui te font réaliser que c’est vraiment agréable de déambuler dans l’IRL. Ajoutez à ça les films pornos où vous êtes l’acteur principal et vous passerez toutes vos journées les bras en l’air.

LE DENOUEMENT

En lisant, ce billet, vous pensez sûrement que je suis devenu un « Yes Life ». Que nenni. A la manière d’un ex zoophile passant devant une animalerie, ma première action une fois arrivé chez moi fut de caller un doigt sur le bouton PS pour faire ronronner ma douce. Les addictions ne disparaissent jamais. Sortir In Real Life peut être un substitut agréable mais tout cela reste hideusement réaliste. Nous on veut du bon feune ! Chibrer des gens au Spas-12, faire des piqués en hélico sur Time Square ou décimer une armée de zombies habillée en grenouillère en criant « IMMONDE IMMONDE !! » Voilà pourquoi toi qui me lis, qui viens juste de fermer l’onglet youporn.com de ton navigateur, toi qui passe tout ton temps libre collé à un écran, tu vas prendre la pilule bleue et refermer ta fenêtre.

Par Antoine le

Plus de lecture