Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Tomb Raider

A survivor is (re)born

De Lara Croft, on ne connait que le mythe, le sex-symbol, la plastique indécente, les jambes de 3 mètres et les égéries délicieuses que l’on déshabille des yeux encore plus vite qu’il n’en faut pour le dire. Pourtant, aux prémices de la légende il y a une jeune femme. Une Lara transfigurée, que l’on redécouvre dans sa première grande  aventure aux antipodes de ce que l‘on connait. Naufragée d’une île maudite, la belle aventurière se lance sur les traces d’un certain Nathan Drake. Oublié les trésors perdus, le seul joyau de l’aventure, vous l’avez entre les mains !

UNE SURVIVANTE AIDÉE

Lorsque Lara Croft, 21 ans, se regarde dans le miroir de sa cabine au cœur de son navire d‘expédition, elle y voit une jeune femme fragile, au regard presque innocent, mais déjà déterminée. Quelques jours de survies et un naufrage plus tard, c’est dans le reflet de ce même miroir que Lara se revoit. De l’autre côté de la vitre, une femme balafrée, écorchée vive, pas de doutes: une survivante est née. Qu’on se le dise: la mystérieuse île, au large des côtes japonaises regorge de falaises escarpées, de créatures sauvages, et d’ennemis qui semblent dévorés par le fanatisme. Pas exactement le genre d’endroits pour prendre des vacances. Pourtant le cadre a de quoi faire fantasmer, constamment sublimé par la plastique de rêve du jeu, et les effets de lumières franchement réussis. Ce n’est certainement pas du Uncharted (multi plateforme oblige), mais la direction artistique de haut vol pardonnera bien volontiers ce manque de perfectionnisme obsessionnel, en nous servant des environnements superbes tantôt semi-ouverts, tantôt clos, mais toujours réussis.

LARA CRAFT

Il faut avouer qu’il est difficile de ne pas avoir le nom d’Uncharted à la bouche en jouant à ce reboot de Tomb Raider. Si le premier épisode du jeu d’aventure de la PS3 pouvait se targuer d’être en partie influencé par les vieux Lara Croft, ce nouveau Tomb Raider lui a carrément tout pris ! Des gunfights en visée libre surpuissants aux explosions détonantes, sans oublier les phases de plateforme assistées bien souvent scriptés où le décors entier se dérobe sous vos pieds. C’est du grand spectacle, on s’en prend plein la gueule, et on en redemande ! Que l’on soit cloisonné dans une grotte au gaz hautement inflammable, ou bien au cœur d’un brasier au beau milieu de ruines chinoises, les séquences mémorables s’enchaînent sans arrêts. Mention spéciale pour les passages malsains où la belle se retrouve prisonnière d’une rivière de cadavre… ça fait froid dans le dos ! Heureusement, on pourra compter sur une panoplie de gadgets craftés tout au long de l’aventure qui font vraiment plaisir. En tête de liste, on pense bien sûr à l’arc qui eSt un peu votre couteau suisse de choix. Que ce soit pour tirer une flèche au napalm (oui ça existe) ou bien déployer une tyrolienne, il est juste humainement impossible de s’ennuyer.

LARA MÈNE PAS

Pourtant, on ne peut s’empêcher d’être légèrement déçu par certains points en jouant à ce Tomb Raider. A commencer par l’ablation pure et simple des énigmes qui avaient fait la renommée de la série. Aujourd’hui, on ne réfléchit plus. Les phases de plateforme millimétrées ont disparu. Lara s’est tristement adapté à l’ère du temps, sans chercher à réactualiser de vielles mécaniques comme a pu le faire Uncharted avec brio. Beaucoup trouveront le produit aseptisé. Un peu à l’image de cette fausse semi-ouverture ou bien de ces tombeaux annexes que l’on plie en deux. Même constat pour l’aspect survie que l’on survole totalement après avoir décocher une flèche gratuitement dans la carcasse d’un misérable cerf. Même le scénario, pourtant sympa, ne nous prend pas aux tripes. Les persos secondaires sont piteux et l’excellente humanisation de Lara se heurte bien vite à des passages surréalistes, jusqu’au moment fatidique où le jeu vidéo reprend ses droits, et que la belle abat carrément toute une armée à elle toute seule ! C’est pas rien quand même !

VOIR TEST MULTI

Jeune Lara, mais grande aventure, c’est un peu le leitmotiv de ce nouveau Tomb Raider qui offre un périple mémorable. 10H d’action surpuissante, d’exploration grisante, et de plateforme à couper le souffle. Dommage que les énigmes et la survie ne soient pas plus présentes dans l’équation. Après tout avec un tel titre, il ne lui manquait plus que d’être un excellent Tomb Raider.

Tomb Raider - VERDICT

Par Yox le

Plus de lecture