Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Sine Mora

Le shooter arcade qui repose les bases

Il y a longtemps (bien longtemps), les bornes d’arcade se trouvaient pratiquement partout. De nombreux genres étaient représentés mais les shoot’em up en constituaient une bonne partie. Bien qu’ayant quasiment disparus de la circulation, ils arrivent tout de même à se repopulariser grâce aux plateformes de téléchargements. Et c’est là que Sine Mora entre en piste ! Aux commandes d’un simple vaisseau, vous allez devoir réduire en cendre toute une armée. Un dépoussiérage bienvenu du genre qui risque bien de faire  des étincelles.

> Voir la bande-annonce de Sine Mora

SPACE INVADERS 2K12

Le principe est simple, aux commandes d’un vaisseau qui avance de gauche à droite, votre but est de nettoyer le plus possible l’écran de toute ennemi. Rien de plus classique mais on comprend vite que la tâche ne sera pas aisée. Malgré un début tranquille, les tirs adverses pleuvront assez vite de toute part et les novices pourront être pris de vitesse. Ces sortes de boules lumineuses (qui servent donc de projectiles) seront certes très agréables à l’oeil mais elles auront vite fait d’inonder l’écran. Le jeu se transforme donc très vite en parcours d’obstacles misant pas mal sur le réflexe pour éviter le crash. Heureusement il n’y a que le centre de votre engin qui craint réellement l’impact et le nombre de vies disponibles pour les débutants aide à profiter du soft sans craindre les rage-quit. Du skill sera nécessaire mais votre équipement (slow-motion, pouvoir spécial) et les divers bonus lâchés par les ennemis suffisent pour accomplir un génocide. Plus qu’une commodité, faire un carnage s’avère vital puisqu’il permet de retarder l’échéance fatidique du chrono. Exit donc la barre de santé, ce décompte est la seule chose qui vous maintient en vie. Chaque impact le faisant bien sûr diminuer, les joueurs peu doués seront obligés de compenser en faisant une boucherie pour survivre. Et pour les plus doués, chaque fin de stage est l’occasion d’affronter un boss qu’il faudra détruire lépreux style, morceau par morceau. Très nombreux, ils sont aussi originaux et extrêmement fun à combattre ! Ce ne sont pas les seuls très réussis puisque les décors se révèlent très soignés et la mise en scène – certes basique – aide à mettre le tout en valeur. Le mode scénario se parcourt donc avec plaisir même si l’histoire étonnamment riche se révèle très confuse. La durée de vie aurait pu être un autre frein ( 1h30-2h max ) mais les modes de jeux supplémentaires sauront convaincre les amateurs de scoring et de difficultés infernales.

Tout en dépoussiérant le genre, Sine Mora se montre solide sur tous les points. Nerveux et immédiatement fun, le gameplay se révèle très vite addictif. Tous les publics pourront y trouver leur compte et les novices verront ici une excellente occasion de s’initier aux shoot’em up version 2012 !

Par Spine le

Plus de lecture