Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Machinarium

Mécanique bien huilée

Machinarium est un de ces point’n’click rafraichissant de la scène indépendante, qui commence doucement à débarquer sur nos consoles. Il faut dire que la scène « underground » du jeux vidéo regorge de ces productions uniques, qui font voyager à moindre frais ! Au commande d’un petit robot qui en a sous la carcasse, il faudra évoluer dans un univers où l’organique n’est pas. Le but? Déjouer tous les pièges et énigmes qui jalonneront votre route et retrouver votre compagnon perdu dans les méandres d’une ville atypique. Découverte.

BOITE A IDEES

Jeté sans explication dans une décharge, notre petit robot devra dans un premier temps réussir à se reconstituer. Cette étape nécessaire avant de poursuivre sa quête permet de découvrir le gameplay en douceur. Celui-ci est similaire au point’n’click tel que tout le monde les connait. Unique originalité, notre héros de fer peut allonger ses bras et ses jambes afin d’atteindre des objets inaccessibles. A partir de là vous découvrirez un monde peuplé par des robots dans une ambiance relativement rétro qui possède un charme indéniable. Sublimé par une bande-son agréable et douce, tout est fait pour être plongé dans cet univers au style visuel très BD et relaxant. Cependant, détrompez vous, le calme n’est que de courte durée puisque rapidement les énigmes vont vous retourner le cerveau. En effet, trouver des objets, mais surtout réussir à les utiliser à bon escient, s’avère être un vrai casse-tête. Rassurez-vous, rien d’impossible, c’est juste que l’on ne pense pas forcément tout de suite à la solution. A l’image de ce tableau dans lequel il faut faire choir un oiseau en lui faisant reproduire nos gestes jusqu’à faire craquer son perchoir. Et n’espérez pas un coup de pouce de la population, puisque les habitants (pas très bavards) ne réclament votre aide qu’en images. Un système d’astuces est toutefois disponible et permet d’afficher la solution de chaque énigmes si jamais vous êtes dans une impasse totale. Des mini-jeux seront également de la partie afin de diversifier le tout. Mais ne vous réjouissez pas trop vite car eux aussi nécessiteront une bonne dose de réflexion. Autant dire que pour botter le cul des brutes qui ont capturé votre copine et qui menacent la ville, la méthode Chuck Norris ne servira à rien ! Seul véritable bémol au tableau, la durée de vie est assez courte et la rejouabilité quasiment nulle (point‘n‘click oblige). Il est donc conseillé d’éviter les aides le plus possible pour rentabiliser au mieux les 8E demandés du jeu.

Machinarium est un jeu d’aventure aux mécaniques bien huilées ! Un voyage à petit prix dans son univers atypique doté d’une patte graphique charmante qui sent bon la rouille et la graisse de moteur. Certes la durée de vie gâche un peu la fête mais pour une fois qu’un jeu vidéo ne vous prend pas pour un idiot, il serait de mauvais goût de refuser.

Machinarium - VERDICT

Par Spine le

Plus de lecture