Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Tout le monde mérite une seconde chance. Y compris ceux qui ont déçu plus d’une âme innocente. On ne reviendra pas sur le potentiel partiellement inexploité du premier Watch Dogs. On évitera également de remettre sur le tapis son niveau de finition assez douteux, ou encore son multijoueur ultra limité.

En ce qui concerne Ubisoft, une page est clairement tournée. Nouveau héros, nouvelle ville, nouvelles fonctionnalités, le message est lancé : Watch Dogs a fait peau neuve, et entend bien laisser les profondes désillusions dans les limbes du passé. C’est du moins tout le mal que l’on souhaite à ce Watch Dogs 2, qui débarque dans la cité de San Francisco. Une fois n’est pas coutume, il sera question de tout hacker, et de prendre le contrôle de notre monde réel en utilisant des canaux 2.0. Au-delà de cette description assez réductrice, notre héros devra accessoirement percer les failles du système omniscient ctOS afin de prouver son innocence. Il se sent investi d’une mission : libérer la civilisation du contrôle, des dangers néfastes du big data, et de la surveillance omniprésente. Côté gameplay, on dénote une profonde utilisation du parkour, qui pousse de plus en plus loin la comparaison avec la saga Assassin’s Creed. Fusillades, conduite et infiltration seront aussi de la partie. Prévu pour sortir le 15 novembre prochain, on vous laisse découvrir ce nouveau gameplay. We are Deadsec. EDIT: Un nouveau gameplay commenté de 20 minutes vient d’être révélé.

Par Yox le

Plus de lecture