Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

On ne va pas se mentir, la dernière fois qu’un trailer de jeu vidéo nous avait fait un tel effet remonte aux pubs infâmes de l’époque PS2. Du gore, du sale, et une ambiance rétro qui n’est pas sans rappeler vos glorieuses heures sur Doom, Quake, Wolfestein ou Duke Nukem 3D : voilà le postulat de départ de Strafe, un projet Kickstarter qui a énormément de gueule.

Concrètement, Strafe a pour rare ambition de s’imposer comme le meilleur shooter de l’année 1996. Une époque bénite où le jeu vidéo testait encore ses limites comme un ado qui découvre les joies de l’auto-satisfaction. De la bouche même des développeurs, le titre promet « le plus nerveux, le plus sanglant, et le plus mortel des shooters ». Au programme : des niveaux de pur carnage générés aléatoirement, une direction artistique à faire rougir la PSone, un bestiaire que l’on n’avait plus vu depuis 1992, et un arsenal évolutif qui peut jouir de Power Ups plus ou moins démentiels. Autre détail qui a son importance : la mort est définitive, et vous propulse au début du jeu. Pour vous y retrouver dans les niveaux, il sera donc utile de s’aider de repères visuels, comme les fresques d’hémoglobine que vous allez engendrer sur les murs. Bref sur le papier, on pourrait bien détenir l’un des plus beaux projets Kickstarter du moment, aux côtés du prometteur Last Year. Affaire à suivre donc.

STRAFE - NEWS01

STRAFE - NEWS02

Par Yox le

Plus de lecture