Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Après de nombreux leaks qui ont dû ravir Ubisoft, l’éditeur français c’est enfin décidé à dévoiler le nouveau volet de sa licence phare: Assassin’s Creed 4: Black Flag.

Comme prévu, celui-ci se déroulera dans le joyeux monde de la piraterie avec tout ce que ça inclut d’abordages et de chasses au trésor en tout genre. Ainsi, l’ancêtre du héros anti-charismatique d’Assassin’s Creed 3 prénommé Edward Kenway nous fera vivre son histoire visant à combler sa soif d’aventure. Il parcourra donc la mer des Caraïbes en voguant d’île en île avec son bateau le Jackdaw. Comme ils aiment bien l’histoire chez Ubi, des pirates de renom feront des apparitions à l’instar du célèbre Barbe Noire. Apparemment, Moby Dick serait lui aussi confirmé. De quoi faire râler Greenpeace.

Mettant en plus en avant le côté pirate que assassin ( pour l’instant en tout cas ), il faudra non pas gérer une confrérie mais l’équipage de son navire. En effet, chaque bataille navale pourra envoyer de vie à trépas n’importe lequel de nos matelots. Partir à l’attaque d’un galion avec 2-3 pauvres marins et tenter un abordage n’aura d’autres résultats que de vous faire passer pour un autiste. Une fois préparé et bien équipé, la mer sera à vous en nous promettant un monde ouvert sans temps de chargement (même si il y en aura à un moment ou un autre) pour explorer les côtes à travers une cinquantaine de destinations selon l’éditeur. Des jungles des îles vierges jusqu’à Cuba, Kingston ou Nassau, l’aventure promet d’être dépaysante.

Du point de vue des villes, elles devraient être de tailles plus réduite vu l’étendu du terrain de jeu navigable. La grande présence de la nature ( garantissant sûrement de grands moments d’escalade ) ainsi que l’apparition de phases sous-marines pour explorer des cavernes ou des épaves impactent eux aussi de manière logique la dimension du jeu. Des missions d’assassinats seront toujours présents car notre héros reste tout de même un assassin. Niveau armement, il sera bien évidemment équipé de la lame secrète mais aussi de quatre flingues ( et oui, à l’époque, le rechargement, c’était pas optimal ) et d’une épée dans chaque main. Enfin des passages dans le présent sont aussi de la partie mais le personnage sera le joueur, considéré comme un chercheur d’Abstergo Entertainment.

D’ors et déjà très prometteur, on attendra dans voir plus pour se faire un avis plus précis sur le titre. Mais il y à fort à parier que la date du 31 Octobre devient un jour très attendu par de nombreux joueurs. En attendant, profitez de ce trailer qui sait mettre en appétit.

Alors, ça vous branche?

Par Spine le

Plus de lecture