Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

En préparation depuis bientôt 3 ans, State of Decay s’apprête à débarquer sur PC et XBLA. De la bonne survie en milieu zombie ? Oui c’est déjà-vu, mais quand le concept s’avère aussi alléchant que celui de ce jeu, on ne peut qu’être enthousiaste.

Dans la peau d’un banal survivant, il faudra former un groupe avec les quelques âme errantes que vous rencontrerez au fil de votre périple. En effet, survivre seul dans son coin ne vous mènera pas bien loin. L’établissement d’un camp fixe et fortifié pour protéger tous vos membres sera donc indispensable. Mais tout cela n’est pas si simple. Il faudra aussi bien gérer la vie de son groupe que de s’occuper de la menace zombie. De plus, chaque membre à ses spécificités, permettant ainsi de créer une équipe complète, prête à parer toutes les situations.

Malheureusement, si jamais un de vos survivants succombe, vous pourrez lui faire vos adieux. A ce moment-là, le jeu vous mettra dans la peu d’un autre perso du groupe car il est à tout instant possible de prendre le contrôle d’un de vos équipiers. La gestion de notre communauté sera donc primordiale pour maintenir son moral au beau fixe tout en sécurisant les environs et en se réapprovisionnant. Par contre, loin d’être les seuls résistants il faudra de temps à autre interagir avec les autres communautés, notamment grâce au moyen de communication numéro 1: le talkie-walkie.

Avec un gameplay qui s’annonce très profond et un monde ouvert où c’est à vous de créer votre propre aventure, State of Decay a tout ce qu’il faut pour devenir la surprise téléchargeable de ce mois de Juin. La confirmation (on l’espère) dans notre test, d’ici peu.

Par Spine le

Plus de lecture