Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Bon ok, on va tout de suite attaquer par la polémique : Shenmue 3 n’affiche pas les graphismes d’un Uncharted 4. Le visage crispé de Ryo (le héros du jeu) semble trahir un état de constipation avancé, et les combats sans bruitage font tout de même un petit peu de peine à voir.

En réalité, si on regarde point par point ce premier trailer de Shenmue 3, on réalise qu’il sort littéralement d’un autre temps. Et pour cause, il y a une explication très simple : le jeu lui-même sort d’un autre temps. Véritable arlésienne attendue des décennies par tous les amoureux de la grande époque de la Dreamcast, le jeu de Yu Suzuki a été largement plébiscité sur Kickstarter, en triplant son objectif de base. Avec près de 6,3 millions de dollars en poche, les équipes n’ont clairement plus le droit à l’erreur. Or ce premier trailer est loin d’être convainquant, ce à quoi le créateur du jeu lui-même s’est empressé de répondre. Il a d’abord spécifié que les animations faciales ont été supprimées de la vidéo, avant d’ajouter que les modèles des personnages allaient être remaniés. Il a aussi promis que le jeu ferait une trentaine d’heures, que le système de combat serait récréé de zéro (adieu les modèles de Virtua Fighter) et que les musiques seraient celles des deux premiers jeux Shenmue. Malgré un signal négatif pour les joueurs, la production a tenu à dévoiler ces images pour avoir quelque chose à montrer, et surtout essayer de sceller un partenariat avec Deep Silver, qui devrait apporter une aide financière supplémentaire. Quoi qu’il en soit, il ne faudra certainement pas attendre de Shenmue 3 une gifle technique. On espère néanmoins que son univers sera tout aussi passionnant que celui des deux premiers jeux.

Par Yox le

Plus de lecture