Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Après les retours réussis de Doom et Wolfestein dans l’arène sans pitié des FPS modernes, la seule et unique question qui vient en tête tient en seulement trois mots : pourquoi pas Quake ? Il faut dire que les emblématiques studios ID Software n’y vont pas de main morte ces temps-ci.

Pour le moment, toutes les gloires passées du studio sont revenues de manière spectaculaire. Doom, Quake ou encore Wolfestein sont autant de titres qui ont véritablement sculpté la scène des FPS tels qu’on les connaît aujourd’hui. Néanmoins, alors que le genre s’est petit à petit métamorphosé pour mieux répondre aux attentes d’un public de plus en plus large, les jeux d’ID Software ont su garder une jouabilité (et notamment une nervosité dans les déplacements) qui leur est propre. C’est une formule testée et approuvée qui faisait déjà rage sur des titres mythiques comme Quake 3 Arena, sorti en 1999. Une version à peine mise aux goûts du jour, et qui ne perd rien de sa frénésie passée, voilà ce que l’on attend de ce Quake Champions, qui se dévoile dans un premier gameplay. La nervosité semble être au rendez-vous dans ces combats d’arènes assez prometteurs, qui placeront le multijoueur au centre de l’équation (ce qui n’était pas forcément le cas de Doom). Alors que le jeu est prévu pour 2017, on apprend par ailleurs que Tim Willits, qui est aux commandes du studio derrière cette nouvelle purge, envisage assez sérieusement l’hypothèse d’en faire un free-to-play. En attendant plus d’infos, on vous laisse jeter un oeil au premier gameplay de Quake Champions :

Par Yox le

Plus de lecture