Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Dans la jungle des RPG japonais, la saga Persona a toujours été un OVNI. Sorti en 2008 sur PS2, Persona 4 reste encore aujourd’hui un titre que vous pouvez dévorer les yeux fermés. À la fois technique, unique en son genre et hautement stylisé : c’est typiquement le genre de jeu qui peut très vite vous monopoliser tout votre temps libre.

La bonne nouvelle, c’est que la suite du titre semble vouloir employer le même chemin. Si on en sait encore très peu sur le scénario de Persona 5, cette première vidéo très bien fichue devrait vous conforter dans l’idée que l’univers visuel du jeu d’ALTUS s’annonce toujours aussi léché. En témoignent ces cinématiques en animé, servies par une direction artistique toujours aussi colorée. Les habitués de la série auront également le plaisir de retrouver quelques marqueurs communs aux épisodes précédant, comme les avatars de la Velvet Room. Une sorte de lieu hors du temps et hors de l’espace, où les héros se retrouvent confrontés à des décisions qui feront basculer leur destin. Dans les faits, c’est aussi là que vous aurez l’opportunité d’améliorer les compétences de vos différents personnages.

L’un des RPG les plus prometteurs de l’année à venir


Les amoureux de jeux de rôles n’ont pour le moment que la sortie de The Witcher 3 à la bouche. Chose que l’on comprend parfaitement, tant le jeu s’annonce monumental. Mais oublier Persona serait une vraie erreur. Dans un tout autre registre, le jeu peu vous attraper dans ses filets aussi violemment qu’un nouveau Final Fantasy. À titre d’exemple, Persona 4 mettait en scène un groupe de lycéens perdus dans la campagne d’Inaba, une ville imaginaire du Japon. Un lieu d’apparence tranquille, où de sinistres événements ont commencé à se produire. Au beau matin de chaque nuit brumeuse, les habitants avaient la stupéfaction de découvrir le cadavre de l’un d’entre eux, perché au sommet d’une des antennes du village. Très vite, les adolescents font le rapprochement entre les meurtres et la Midnight Channel : une sorte de légende urbaine qui dit que tous les mercredis pluvieux, à minuit, votre âme sœur apparaitra dans le poste de télévision.

Un système de progression unique en son genre


Le groupe de jeunes découvre alors l’existence d’un monde parallèle, derrière la télévision, dans lequel ils doivent combattre des ombres à l’aide de leur Persona : des incarnations physiques de leur force intérieure, qui se battent à leurs côtés. Concrètement, le système de combat s’appuie sur une génération aléatoire de donjons, et des affrontements assez frénétiques. Dans Persona 3, les ados de la Specialized Extracurricular Execution Squad devaient combattre les shadows lors de la 25ème heure de la journée (la Dark Hour), et invoquaient leur Persona en se tirant une balle dans la tête. Si on ne connait pour l’instant pas les spécificités de ce cinquième épisode, la présence de masques dans le premier trailer laisse à penser que ces derniers auront un rôle à jouer. L’ambiance s’annonce plus urbaine, mais tout aussi mystérieuse. Pour ceux qui aimeraient se familiariser avec l’univers Persona, un manga animé de 26 épisodes (doublé en jap et en anglais) existe, et reprend les arcs principaux du jeu. Le cinquième épisode est prévu cette année sur PS3 et PS4. À surveiller de très près.

Persona 5 - NEWS01

Crédit image article, Fanpop.

Crédit image accueil (modifiée), Wallpoper.

Par Yox le

Plus de lecture