Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Okami est un chef-d’oeuvre. C’est une aventure divine, contemplative et inoubliable. Un voyage poétique et apaisant au pays du Shintoïsme, plongé dans les mythes, légendes, contes et traditions japonaises.

Sorti en 2006 sur cette bonne vieille PS2, on y prenait les commandes d’Amateratsu, déesse du soleil réincarnée en un loup blanc majestueux. Cette dernière avait pour objectif de ramener la lumière dans un monde à l’agonie, dévorée par les ténèbres. Pour cela, elle pouvait compter son fameux pinceau céleste, qui nous permettait de dessiner directement au coeur des décors aquarelle du jeu. Faites un point, et un arbre s’extirpe du sol. Faites un rond dans le ciel, et le soleil se lève. Avec sa construction façon Zelda, le jeu de Clover studio a souffert d’un funeste destin. Bien qu’il soit ressorti sur pratiquement toutes les plateformes, il n’a jamais vraiment eu le succès d’une oeuvre de sa stature. L’idée d’un semblant de suite paraissait jusqu’ici impossible. Mais l’impensable vient de se produire, lorsque la célèbre Ikumi Nakamura (qui a bossé sur le premier Okami, mais aussi Bayonetta) a lâché un tweet aussi puissant qu’une triple bombe. On la voit directement aux côtés de Hideki Kamiya, un très très grand nom du jeu vidéo japonais. On lui doit Resident Evil 2, le premier Devil May Cry, Viewtiful Joe, Bayonetta, et… Okami. Ensemble, ils annoncent que « Okami sera de retour ». Et on parle bien d’une suite. Seulement quelques jours avant, Capcom promettait de raviver certaines licences dormantes… Le moment semble parfaitement choisi. Plus que jamais, le monde a besoin d’un nouveau Okami.

Par Yox le

Plus de lecture