Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

On ne pourra pas le nier, Nintendo continue depuis de nombreuses années à innover en matière de jeux vidéo, parfois il faut bien l’admettre au détriment des faveurs du grand public. Après l’échec commercial de la Wii U, la firme mise désormais tout sur la Switch, un concept hybride entre portable et console de salon.

Plus qu’un placement stratégique différent de PlayStation et Microsoft, Nintendo c’est d’abord une autre philosophie de jeu, largement basée sur la convivialité, le partage et le contact humain. La Switch est une fois de plus le reflet de cette manière ludique d’appréhender l’industrie du jeu vidéo. Avec ses manettes détachables, il sera à la fois possible de jouer sur un écran de télévision classique, mais aussi de clipser les deux embouts de la manette sur un écran portatif (une sorte de tablette) qui permettra au joueur de reprendre la partie en déplacement. La vidéo ci-dessous l’explique très bien. On découvre par exemple qu’une manette classique sera compatible, et que les jeux seront sur de petites cartouches. Le prochain Zelda, Mario et même la version haute définition de Skyrim seront de la partie, comblant au passage l’une des plus grandes lacunes de la Wii U : la technique. La Switch embarque un processeur Nvidia Tegra, optimisé pour la console. Graphiquement, le résultat semble très convaincant, et fait état d’une puissance plus qu’honnête. Sur le plan économique, les investisseurs sont néanmoins perplexes. En bourse, Nintendo a chuté de près de 6% au lendemain de l’annonce. On espère que la firme leur donnera tort, en proposant un prix compétitif, et une autonomie respectable. La sortie est pour le moment prévue à mars 2017 !

switch-02

switch-03

Par Yox le

Plus de lecture