Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

On en parle pas souvent, mais l’essor du marché du jeu vidéo sur mobile est bel est bien réel. Au-delà des traditionnelles consoles portables, nombreux sont les joueurs à céder à l’appel du jeu mobile. Un marché dominé par beaucoup d’éditeurs méconnus, et qui ne riment pas toujours avec qualité.

L’arrivée de Nintendo sur ce marché ultra concurrentiel est donc à première vue une excellente nouvelle. Non seulement parce que l’offre actuelle manque de vraies grosses licences traditionnelles, mais aussi parce qu’il y a vraiment quelque chose à explorer pour un éditeur expérimenté comme Big N. Une franchise historique qui a donné ses lettres de noblesse au monde du jeu vidéo depuis ses balbutiements, jusqu’à aujourd’hui. Rien ne crie la convivialité plus fort qu’un jeu Nintendo. On imagine qu’ils sauront redoubler d’imagination pour proposer des jeux mobiles connectés et fun, comme ils ont su le faire tout au long de leur existence. Du moins, c’est ce que l’on espère. Un point de vu que de nombreux fans ne partagent pas, puisque l’annonce est loin de faire l’unanimité.

Une annonce qui inquiète


Bien que sur le papier la chose soit donc une excellente nouvelle, dans les faits c’est une tout autre histoire. L’objet de cette inquiétude porte un nom : DeNa. Une société de jeux mobiles, très réputée dans le milieu pour avoir pondu un sacré nombre de free-to-play assez scandaleux et autres productions sous licence pas bien glorieuses. Pour exagérer la chose, c’est un petit peu comme si le meilleur du jeu vidéo s’associait avec le pire. Ce qui n’est pas forcément des plus rassurants, puisque dans les faits, c’est bien Dena qui s’occupera de développer les jeux. Si cela peut vous rassurer, le partenariat entre les deux entités semble néanmoins plutôt concret, puisque Nintendo a racheté 10% de DeNA pour 170 millions d’euros. En espérant que les futurs jeux mobiles licenciés Nintendo soient à la hauteur de la réputation de la firme, qui a prouvé à mainte reprise exceller sur portable bien plus que sur console de salon. On vous laisse sur cette vidéo assez drôle, il faut bien le dire :

Crédit image, Spritanium. Retrouvez toutes les créations de l’artiste à cette adresse.

Par Yox le

Plus de lecture