Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Le 23 juin 1996, une révolution attendait le public japonais. La Nintendo 64 entrait par la grande porte, et posait les premières pierres de ce qui allait très vite devenir l’un des édifices les plus glorieux de l’histoire du jeu vidéo.

Ocarina of Time, GoldenEye, Mario Kart 64, Super Smash Bros ! Et que dire de Perfect Dark, Super Mario 64 ou encore le tout premier jeu Tony Hawk ? Pour beaucoup, la Nintendo 64 fut le secret d’une enfance ou d’une adolescence réussie. D’entrée de jeu, cette console avait tout compris, et reste un hymne à la convivialité, même deux décennies plus tard. Combien de consoles aujourd’hui proposent autant de jeux qui se jouent avant tout à quatre joueurs, dans la convivialité d’une seule et même pièce ? Avec ses quatre ports de manettes, la N64 montrait déjà son ambition indéfectible de rassembler les gens autour de la console. Un art qui a aujourd’hui pratiquement disparu, au profit des joies du jeu en ligne. Il reste bien quelques titres à privilégier le multijoueur en écran splitté, mais ils se font de plus en plus rares. Un constat plutôt triste, qui montre que l’évolution du divertissement vidéoludique n’a pas que des bons côtés. À l’heure où les constructeurs se battent pour vous mettre un casque de réalité virtuelle sur la tronche, on a une proposition à vous faire : sortez votre bonne vielle N64, branchez les manettes, et rameuter vos potes sur un bon vieux Smash Bros. Les plaisirs simples.

N64 01

Par Yox le

Plus de lecture