Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Dans le cruel monde des beat’em all, ces deux séries trônent au sommet de la chaîne alimentaire. La rencontre entre Devil May Cry et Bayonetta reste probablement l’une des plus grosses orgies vidéoludiques que l’on puisse imaginer. Vous y avez forcément déjà pensé, et devinez quoi ? Vous n’êtes pas les seuls.

Il faut bien reconnaitre que l’idée a de quoi faire saliver. Interrogé par un journaliste de Hip Hop Gamer, un producteur de chez Capcom s’est largement étalé sur l’idée d’un cross-over entre ces deux séries, qui ont beaucoup de choses en commun, il faut bien le reconnaitre. Il s’agit de Rey Jimenez, qui a récemment bossé sur le très bon remake du cultissime jeu DuckTales. Selon lui : « En tant que développeur, mais aussi en tant que joueur, je serais ravi que cela se produise. Laissez moi vous dire que ce serait le jeu d’action le plus dingue jamais vu, avec du tag-team, des switchs de persos, et des combos avec un Dante ultrastylé. Ce serait un rêve qui deviendrait réalité. […] Je suis certain qu’avec Capcom, il y a moyen de faire des choses cool. Je ne sais pas si tout cela peut arriver, mais je ne peux pas nier que l’idée serait hallucinante. Épique. »

Des univers assez similaires qui poussent à la comparaison


Une chose est sure, on ne va pas le contredire sur ce dernier point. Vous l’aurez compris, cela ne veut pas pour autant dire que le projet est en chantier. L’une des raisons les plus évidentes reste que la licence de Bayonetta n’appartient pas du tout à Capcom. Sorti en 2009, le tout premier épisode de ce beat’em all hors norme avait su faire forte impression. On y suivait les déboires d’une sorcière atypique, armée d’un flingue dans chaque main, mais aussi sous chaque pied. Pour attaquer, la demoiselle se pare d’un style de combats qui multiplie les acrobaties, pour le plus grand plaisir du joueur. Déjà à l’époque, beaucoup parlaient de Dante en version féminine. Il faut dire que le héros de Devil May Cry est lui aussi un gros défourailleur dans l’âme. Chose qui se vérifie très bien dans l’excellent reboot de la série, sorti il y a deux ans. À ce stade, on ne peut qu’espérer que l’idée fasse son chemin jusqu’à d’autres têtes pensantes de Capcom et Platinum Game. Une réunion qui marquerait à coup sûr l’histoire du beat’em all.

Dante Bayonetta - NEWS01

Crédit image entête (modifiée), KronPr1nz. Retrouvez les excellentes créations de cette artiste japonaise sur sa page perso.

Crédit image article, Zerochan.

Par Yox le

Plus de lecture