Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Au cas où vous n’auriez pas eu votre dose des aventures du sorceleur Geralt de Riv, les créateurs de l’exceptionnel Witcher 3 bossent actuellement sur une série de contenus additionnels. Ces derniers mèneront notre héros dans de nouveaux recoins inexplorés de la Temeria et de la Redania, pour votre plus grand plaisir.

Et selon le directeur du jeu, ce sera long. Très long ! Long au point de faire de l’ombre au déjà très imposant Witcher 2, qui avait vu le jour aux alentours du mois de mai 2011. L’objet du délit ? Deux extensions sur lesquelles les équipes bossent actuellement d’arrache-pied. La première s’appelle Hearts of Stone, et elle sortira au courant de l’automne. Geralt y traversera les terres ravagées par la guerre, ainsi que la ville d’Oxenfurt, lors d’un contrat d’envergure pour celui que l’on surnomme l’homme de verre. L’autre se nomme Blood and Wine, et nous plongera dans la région de Toussaint dès le début de l’année prochaine. À eux deux, ces DLC vous occuperont tout de même une bonne trentaine d’heures ! Soit grosso modo, la durée de vie du deuxième épisode de Witcher, qui se bouclait entre 30 et 50 heures selon votre rythme. Ce qui reste beaucoup moins que le troisième volet, et sa durée de vie colossale de 200 heures pour en faire entièrement le tour. Mais ce n’est pas tout, puisque la taille des nouvelles zones à explorer devrait également faire de l’ombre à Witcher 2, comme l’explique Konrad Tomaszkiewicz.

De toutes nouvelles trames


Selon le directeur du jeu : « Les extensions proposeront de toutes nouvelles trames en conservant les éléments dont on dispose dans l’histoire principale (cutscenes, nouveaux personnages, nouveaux objets, nouvelles cartes de Gwynt) et tout un tas d’autres choses. Elles seront assez longues. La première devrait prendre une dizaine d’heures et la seconde une vingtaine… Mais il est possible qu’elles soient encore plus grandes, parce que c’est toujours comme ça. Nous planifions quelque chose, et au final ça fait le double d’envergure… Mais je ne promets rien ! Ceci dit, si vous additionnez les deux et les comparez avec The Witcher 2, ça fait pratiquement la taille de The Witcher 2. Ce sera cool, il y aura de nouvelles histoires, des séquences pleines d’émotion et je pense que les joueurs seront ravis ». Il semble important d’ajouter que ces DLC seront vendus pour la modique somme de 25 euros (les deux), et qu’ils s’ajouteront aux 16 contenus gratuits déjà prévus par les studios de développement. Soit une somme assez honnête, qui correspond avec la politique franchement réglo de ce Witcher 3. Définitivement l’un des meilleurs jeux de l’année.

Witcher 3 - NEWS14

Par Yox le

Plus de lecture