Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Difficile de tarir d’éloges à propos de la première trilogie Mass Effect. Le space opera de Bioware, savant mélange entre action et jeu de rôle à l’univers foisonnant, où chaque décision peut avoir des conséquences sur toute la trame scénaristique. Une véritable réussite, acclamée par des millions de joueurs, et qui s’apprête à faire son grand retour dans un quatrième épisode prometteur.

Il fallait du courage pour pratiquement faire table rase de la première trilogie, et repartir sur des bases neuves. L’ultime preuve qu’à l’instar de la création de George Lucas, l’univers complexe et passionnant de Mass Effect a le potentiel d’aller bien plus loin que ce qui nous a été montré dans la trilogie initiale, durant laquelle le commandant Shepard et son équipe menaient un combat désespéré contre les terribles Moissonneurs : une race alien venue annihiler l’humanité, tout détruire, et laisser l’évolution repartir de zéro. Aujourd’hui, le monde de Mass Effect se décline en jeux vidéos, en livres, et bientôt en film. Il n’est donc pas vraiment étonnant de voir que Bioware semble avoir mis le paquet pour ce quatrième épisode, dont l’intrigue prendra place bien après les événements du troisième opus. Orpheline de sa terre dévastée, les vestiges de la race humaine cherchent une nouvelle planète d’accueil. Vous incarnez un jeune éclaireur surentrainé, qui n’a pour le moment jamais fait ses preuves sur le terrain. À la tête d’une petite équipe, il est chargé de trouver un nouveau refuge pour l’humanité. Plongé dans le Cluster Helius (qui compte près d’une centaine de systèmes solaires dans la galaxie d’Andromède), notre héros fera la rencontre d’une mystérieuse race Alien, à la fois dangereuse, violente et sauvage. Ce sont les Remnant. Une race qui semble détenir la clé d’un savoir antique et d’une technologie oubliée, qui pourrait bien déterminer l’avenir de la race humaine. L’idée sera donc de vadrouiller dans l’univers, sur un terrain de jeu que l’on dit 4 fois plus grand que Mass Effect 3, à la recherche d’alliances et de nouveaux coéquipiers qui vous aideront à agrandir votre flotte, et faire face à cette menace grandissante. Exit le vaisseau Normandy, votre nouveau héros naviguera dans le Tempest, d’où vous pourrez planifier toutes vos opérations. L’attente se fait de plus en plus longue. EDIT: On a le nouveau trailer de Mass Effect Andromeda.

Par Yox le

Plus de lecture