Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Human Revolution était un excellent jeu. Sorti vers la fin de l’été 2011, le dernier gros jeu de la licence Deus Ex était une réussite à bien des égards. Non seulement parce qu’il perdurait la lignée d’excellence de l’un des FPS les plus cultes de la création, mais aussi (et surtout) parce que le jeu de Square Enix était une vraie proposition en terme de science-fiction dans le monde du jeu vidéo.

Artistiquement au top, le jeu se démarquait par son ambiance nocturne, plongé dans les allées lugubres de Detroit et Shanghai en version futuriste et cyberpunk. Plus qu’un scénario convenu, Human Revolution faisait état d’une vraie réflexion sur le transhumanisme, avec tout ce que ça implique de plus cool (les bras-méchas qui planquent des gatlings), mais aussi les conséquences plus néfastes de la chose. L’annonce d’un nouveau gros jeu Deus Ex est donc une excellente nouvelle. Baptisé Mankind Divided, le titre nous replacera dans la peau du charismatique Jensen, deux ans après les événements de Human Revolution. L’histoire sera avant tout une quête de rédemption, et verra notre héros intégrer la Task Force 29, une branche secrète d’Interpol formée par le gouvernement afin de lutter contre une nouvelle forme de terrorisme.

Un état de guerre civile


Ce que le gouvernement appelle terrorisme, c’est en fait le mouvement de résistance non pacifique d’une poignée de citoyens augmentés (comprenez qu’ils ont un ou plusieurs ajouts technologiques dans leur enveloppe corporelle, ce qui fait d’eux une menace pour ceux qui n’en ont pas). Lassé de se faire persécuter sans cesse, les augmentés ont décidé de répliquer par la force, faisant naître une véritable guerre civile entre humains et hybrides. Toute l’ambiguïté scénaristique est là : Jensen qui est lui-même un augmenté, pourrait bien se rendre compte que le mal n’est pas forcément là où il le pense. Il y a du vrai dans les deux camps, et il sera intéressant de démêler cette situation tout au long des longues heures de la narration du jeu.

Une question de choix


Comme dans Human Revolution, l’aventure de Jensen est une succession de petites ou de grosses décisions qui influent sur la suite des événements. Cette liberté scénaristique se ressent d’ailleurs dans le gameplay, un hybride très réussi entre la vue à la première personne d’un FPS classique, et les fusillades à la troisième personne d’un Uncharted. Un peu à l’image de Dishonored, il est constamment possible de choisir entre des approches discrètes, et des approches frontales. Pour cela, vous devez parler aux gens autour de vous, prendre le temps effectuer des objectifs secondaires qui pourraient vous ouvrir une porte plus tard, vous permettant ainsi d’éviter une fusillade tendue. Mankind Divided se base sur les mêmes mécaniques, et proposera des environnements plus nombreux. L’un d’eux s’appelle Golem City, un quartier défavorisé de Prague qui sert de Guetto aux augmentés.

De nouveaux pouvoirs prometteurs


Ce sera à vous d’y mener l’enquête, à moins que vous ne préfériez prendre une approche plus offensive. Pour ce faire, le jeu propose de nouvelles améliorations corporelles, en plus de l’invisibilité et de l’armure. On pense notamment aux dards Tesla, qui permettront de marquer et traquer un ennemi, ou bien à la course silencieuse, bien pratique pour s’infiltrer. Jensen pourra également faire appel à un logiciel de reconnaissance faciale baptisé C.A.S.I.E, qui permet d’analyser l’état mental de ses interlocuteurs afin de leur donner une réponse adéquate. Bref, les équipes de chez Eidos semblent déborder de nouvelles idées, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Rien sur le multijoueur pour le moment. Simplement ce premier trailer musclé, à l’ambiance savoureusement cyberpunk. Un seul mot, génial :

Deus Ex - NEWS01

Deus Ex - NEWS02

Deus Ex - NEWS03

Deus Ex - NEWS04

Deus Ex - NEWS05

Par Yox le

Plus de lecture