Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Après un Lollipop Chainsaw en demi-teinte mais à l’univers aussi déjanté que les autres jeux du studio Grasshoper Manufacture, Suda51 revient avec un titre qui promet de ne pas changer ses habitudes.

Se passant sur la Lune dans un futur proche, Killer is Dead nous mettra aux commandes d’un dénommé Mondo Zappa. Cet américain, d’une trentaine d’années, est chargé de tuer des assassins pour le compte d’une agence gouvernementale dans le but ultime d’éliminer un certain Victor, capable de contrôler les émotions humaines grâce à la musique.

La particularité du héros est que son bras gauche peut se transformer en différentes armes à débloquer, venant ainsi compléter son arsenal de base constitué d’un sabre dans la main droite. Ne se rappelant plus le pourquoi du comment lui permettant cet exploit, il n’y a aucun doute que cet élément aura son importance dans l’histoire. Principalement orientées à l’arme blanche, les joutes du soft seront agrémentées de la jauge d’Adrénaline se remplissant en absorbant le sang. Celle-ci permettra soit de déclencher des décapitations accompagnées d’une fontaine d’hémoglobine, soit de transformer les ennemis en Dark Matter ce qui autorisera de récupérer l’énergie incluse dans le sang.

De quoi être rassuré pour les fans de Suda51 avec on s’en doute une direction artistique à la hauteur du monsieur. Le bain de sang est prévu pour cet été sur 360 et PS3. On remercie encore une fois la Wii U pour sa présence.

Par Spine le

Plus de lecture