Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Le contenu du PSN+ de Février annoncé

Plus plus, j'en veux plus !

Le mois de Janvier poursuit tranquillement sa route vers la sortie et Février s’apprête à débarquer en grandes pompes sur le PSN.

Après un Mortal Kombat et un Bioshock 2 sympathiques mais qui ne soulèvent pas les foules, c’est au tour des petits nouveaux de prendre place. Ainsi les joueurs PS3 pourront, dès le 6 du mois, se faire plaisir sur la surprise de l’été 2012: Sleeping Dogs. Ce GTA-like plus orienté corps-à-corps, que personne n’attendait et qui fut pendant un moment mort, devrait ravir tous ceux n’ayant pas encore eu l’occasion de poser leurs mains dessus. Le deuxième titre, plus modeste, devrait satisfaire les fans de courses entre potes puisqu’il s’agit de F1 Race Stars. Loin d’être parfait, sa gratuité est une occasion intéressante de faire quelques parties en ligne. Enfin, le dernier est un jeu PSN du nom de Quantum Conundrum créé par le papa de Portal. Bien que n’égalant pas son aîné, le lien de parenté est évident et il devrait contenter pas mal de joueurs.

Que les possesseurs de Vita ne s’inquiètent pas, Sony leur prépare aussi 2 jeux avec Lumines: Electronic Symphony ( 20 Février ) et Wipeout 2048 ( 13 Février ). Alors que le premier est un épisode de la célèbre franchise  de jeu de puzzle Lumines, le deuxième est peut-être l’ultime volet d’une série qui a accompagné la marque Playstation depuis ses débuts. Bien qu’excellent, ce dernier risque de décevoir du monde. Vu le catalogue assez mince de la portable, il y a effet de fortes chances que bon nombre de personnes en ait déjà fait l’acquisition.

En somme le mois le plus court de l’année n’en est pas pour autant le moins fourni. Au passage, ceux voulant tester ou retrouver les joies du PSN+ pour profiter d’un abonnement de 3 mois pour 10E au lieu de 15 du 6 au 20 Février.

Par Spine le

Plus de lecture