Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Dans la jungle de Kickstarter, certains projets parviennent encore à nous mettre une belle bosse dans le pantalon. C’est le cas de Last Year, un survival horror en multijoueur qui a toutes les cartes en main pour s’imposer face à un marché en manque d’idées novatrices.

Concrètement, le projet de James Matthew Wearing se veut comme un hommage vidéoludique aux plus grands classiques de l’horreur. Un lycée plongé dans la pénombre, un tueur psychopathe, et des ados qui tentent de se barrer. Vous voyez où l’on veut en venir ? À l’instar d’un certain Evolve, la particularité de Last Year repose dans le fait que ce fameux tueur sera incarné par l’un des joueurs, dans des parties à 1 contre 5. Se voulant être le loup dans la bergerie, le tueur aura pour objectif simple d’éliminer un à un les derniers survivants. Pour cela, il possèdera un certain nombre d’atouts de « Prédateurs », qui lui permettront par exemple de se téléporter dans des coins stratégiques de la map, pour effectuer tout un tas d’attaques-surprises. Comme dans les films, l’idée est donc de frapper quand le joueur s’y attend le moins, de manière à maintenir la sensation perpétuelle qu’une hache peut abattre sur votre visage à n’importe quel moment.

Une équipe de talents complémentaires


Pour pouvoir s’échapper, l’équipe des ados devra apprendre à fonctionner à l’unisson. Chacun des 5 survivants possède une compétence précise : Amber peut repérer le tueur, et le marquer sur la carte. Chad, le gros balèze, peut à tout moment mettre une puissante gifle qui étourdira le tueur. De son côté, le technicien peut réparer des véhicules, ou bien rétablir l’électricité si le tueur s’est amusé à plonger tout le bâtiment dans le noir. Sam est l’infirmière, et enfin Troy peut placer des pièges. Pour survivre, la fine équipe sera donc sommée de travailler ensemble. Il y a deux moyens de gagner lorsque l’on incarne les ados. Le premier est de parvenir à abattre le killer. Tâche qui promet d’être loin d’être aisée. L’autre moyen (plus conventionnel) consiste tout simplement à fuir la scène dans un camion. Pour cela, divers objectifs seront à réaliser comme trouver les clés, de l’essence…

De multiples possibilités


Tout l’intérêt du titre repose donc dans les différents choix que vous effectuerez dans le but de survivre. Une équipe qui évolue ensemble est moins vulnérable, mais elle s’expose à un bon gros kill multiple qui mènerait à un échec cuisant. En se séparant, les ados donnent plus de fil à retordre au tueur, mais ils lui laissent également le champ libre pour se faire aligner un par un. Autre petite subtilité, les survivants pourront appeler des renforts policiers. Si ces derniers accèdent à une ligne téléphonique en état de marche, ils pourront faire revenir l’un d’entre eux sous la forme d’un agent de sécurité. Ce sera alors au tueur d’anticiper au mieux toutes ces éventualités, afin de piéger ses 5 victimes comme des rats. Une chose est sure : nous ne sommes pas les premiers à nous emballer autour de ce projet, puisqu’il a déjà atteint le double de la somme demandé sur sa page Kickstarter. Sortie prévue pour l’année 2016.

Last Year - NEWS01

Last Year - NEWS02

Last Year - NEWS03

Last Year - NEWS04

Last Year - NEWS07

Crédit image (modifiée), Khanzilla.

Par Yox le

Plus de lecture